REPORTAGE - Ma maison sur le toit : ces villes qui décident de surélever leurs immeubles

par La rédaction de TF1info TF | Reportage Chloé Ebrel, Médéric Pirchker, Julien Denniel
Publié le 18 mai 2023 à 17h45

Source : JT 13h Semaine

Face au manque de logements et de terrains à construire, certaines communes ont décidé de surélever les immeubles.
Des étages sont ainsi ajoutés à des bâtiments existants, pour gagner de la place.
Une façon également de réduire les coûts.

Douze mois de travaux plus tard, l'immeuble où Charles vit est rénové... et coiffé d'une autre habitation perchée sur son toit. Avec sa compagne, il occupait auparavant le dernier étage de l'édifice à Brest, dans le Finistère, avant de décider de surélever le bâtiment. Une solution qui lui a permis, ainsi qu'à ses copropriétaires, de baisser ses charges de 10%, le tout pour un chantier de 300.000 euros. 

10 à 15% des immeubles adaptés

À Brest (Finistère), comme dans de nombreuses autres communes françaises, les promoteurs misent de plus en plus sur la surélévation des immeubles. Une solution pour répondre à la crise du logement en ville. Il faut dire qu'en France, dans les grandes villes, 10 à 15% des immeubles seraient susceptibles d'être surélevés. 

Mais pour le faire, il faut respecter des règles, à commencer par le plan local de l'urbanisme. Et dans certaines villes classées, l'accord de l'architecte des Bâtiments de France est indispensable. Si vous aussi, vous rêvez de prendre un peu de hauteur, inutile de chercher en agence. Les annonces "toit à bâtir" sont extrêmement rares. En général, il faut d'abord devenir propriétaire d'un dernier étage.


La rédaction de TF1info TF | Reportage Chloé Ebrel, Médéric Pirchker, Julien Denniel

Tout
TF1 Info