Sécheresse, excès de pluie... Ces phénomènes météo à répétition fragilisent les maisons.
Plus de la moitié des logements sont menacés de fissures en France.
Pour savoir quels sont les risques, une application a été créée pour vous aider.

En Côte-d'Or, Yves Moalic a l'impression d'avoir des cicatrices sur tous les murs extérieurs de sa maison. "Les fissures ont été écartées pour les remplir d'un ciment haute densité", explique-t-il. Les premières fissures sont apparues en 2018 et il en reste encore quelques-unes aujourd'hui, mais l'essentiel des travaux est fait : la maison est sauvée. "On va pouvoir refaire un crépi par-dessus parce que la maison est stabilisée. Mais c'est des travaux extrêmement lourds."

Les travaux ont en effet coûté 180.000 euros, payés par l'assurance, car il a fallu installer des pieux de 13 mètres sous la maison pour renforcer ses fondations. Les voisins d'Yves, eux, attendent toujours la réparation. C'est le cas de plusieurs maisons dans le quartier. Elles sont construites sur un sol souple qui se déforme avec les sécheresses et intempéries à répétition. "Les maisons sur cette veine argileuse se fracturent les unes après les autres", décrit Yves. 

20 millions de Français exposés

Le phénomène concerne tout le pays. Dans les années 80, le Sud-Ouest recensait le plus de déclarations de sinistre. Le risque se propage aujourd'hui à l'est de l'Hexagone, notamment à cause des épisodes de sécheresse. Selon un rapport, 20 millions de Français sont exposés à cette situation. 

Pour savoir si c'est le cas de votre habitation, il y a un site Internet sur lequel on peut avoir un résultat en moins de deux minutes. Les villes et les constructeurs doivent s'adapter car la facture totale de ces dégâts pourrait s'élever à deux milliards d'euros par an d'ici à 2050. Un coût que les assurances ne pourront pas assumer seules.

 


La rédaction de TF1info | Reportage Irvin Blonz, Grégory Martin

Tout
TF1 Info