Le 20h

VIDÉO - Marseille, capitale des résidences sécurisées

V. Fauroux | Reportage vidéo Matthieu Perrot et Sylvain Fargeot
Publié le 23 juin 2022 à 13h20
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Les résidences clôturées se multiplient à Marseille.
Leurs promoteurs n'hésitent pas à mettre en avant la sécurité comme argument de vente.
Une équipe de TF1 a réussi à entrouvrir quelques grilles très bien gardées.

Circuler dans la ville de Marseille relève désormais du labyrinthe. La faute aux palissades, barrières, murs ou portails automatiques avec digicodes et caméras de surveillance qui sont de plus en plus présents dans tous les quartiers. Ça sera bientôt le cas dans le lotissement "Square la Pauline", dans le 9ᵉ arrondissement, qui compte plus de 1 000 copropriétaires. Ici, quatre grands portails et barrières et six portillons vont être installés. 

L'objectif affiché est la sécurité des biens et des personnes, la lutte contre les trafics, mais aussi et surtout l'arrêt du stationnement anarchique, particulièrement les jours de matchs au stade Vélodrome. "Quand le match est fini, on a un défilé de bouchons dans tout le quartier. Ça veut dire que les gens qui arrivent du travail ou autre et qui veulent rentrer chez eux ne peuvent pas le faire", explique Abdelkrim Abour, président de  l'Association Syndicale Libre du lotissement "Square la Pauline", dans la vidéo du 20H de TF1 en tête de cet article. 

Pour cette raison, les copropriétaires sont prêts à débourser près de 300 euros chacun pour l'installation de cette enclave. Ils paieront aussi pour l'entretien annuel. Un autre argument a aussi su les convaincre. "On a entre 10 et 20% de plus-values sur les biens. Les gens arrivent, la copropriété est sécurisée et les ventes se font plus facilement", admet Eric Singlas, directeur d'une agence immobilière.

1 609 lotissements fermés

Selon une étude menée par des chercheurs de l'université d'Aix-Marseille, il y aurait aujourd'hui  1 609 lotissements fermés à travers la ville. Un record pour la France. "La tendance, ça a été une hausse fulgurante entre 2000 et 2010 et puis ça continue à augmenter, notamment à travers l'offre des promoteurs immobiliers. Et fait assez particulier à Marseille, la fermeture a posteriori de rues privées qui jusqu'alors étaient ouvertes aux passants", indique Elisabeth Dorier, professeure au Laboratoire Population Environnement Développement de l'université. 

Le nombre de résidences fermées à Marseille a été multiplié par huit depuis 1990, comme le montre les points rouges sur la carte ci-dessous. Par ailleurs, ces enclaves sécurisées ont largement dépassé les frontières des quartiers chics. "Cela évoque plutôt des modèles latino-américains que français", ajoute la spécialiste. 

TF1

Les fermetures sont légales lorsqu'il s'agit de voies privées, et tant pis si les habitants des quartiers voisins sont obligés de faire des détours pour éviter ces grands ensembles. C'est l'un des problèmes majeurs au centre de Marseille. "Les voiries fermées représentent presque 30% de la voirie dans cette ville, ce sont des scientifiques qui le démontrent. Ça crée des tas de problèmes de franchissement, de continuité piétonne, d'accès aux équipements, aux biens publics", affirme Mathilde Chaboche, l'adjointe au maire chargée de l'urbanisme et du développement harmonieux de la ville. 

Selon elle, c'est le laisser-faire des pouvoirs publics pendant des années qui est responsable de ces situations parfois ubuesques. Sans qu'il y ait pourtant une baisse significative des cambriolages et des dégradations. Pourtant, c'est un fait, le nombre de portails et de barrières à Marseille n'en finit plus d'augmenter chaque année.


V. Fauroux | Reportage vidéo Matthieu Perrot et Sylvain Fargeot

Tout
TF1 Info