VIDÉO - Face à la pénurie de logements, quelles solutions ? Des communes tentent d'innover

par La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Chloé Ebrel, Robin Cann, Nicolas Hesse
Publié le 29 septembre 2023 à 11h29

Source : JT 20h Semaine

Le nombre de logements disponibles à la location a baissé de 20 % en 2023 et le nombre de constructions neuves est aussi en chute libre.
Face à cette crise du logement, quelles sont les solutions ? Faut-il taxer davantage les résidences secondaires ?

Les plages sont bondées en été puis le reste de l'année, les volets sont fermés. Cette situation, Plougasnou, une petite commune dans le nord du Finistère, en a assez. La solution de la mairie pour attirer des résidents à l'année ? Des terrains à 60 euros le mètre carré, dans un secteur où il peut monter jusqu'à 150 euros.

Quelles conditions ?

Pour accéder à ces terrains, il faut acheter pour la première fois, s'engager à y loger toute l'année puis à habiter la maison au minimum 10 ans. "Attirer des jeunes familles permet de pérenniser nos écoles, nos commerces, ou encore nos métiers du paramédical", explique Joffrey Castel, troisième adjoint économie-mer-littoral de la commune.

À Plougasnou, le taux de résidence secondaire s'élève à 44 % et plus de la moitié de la population a au-dessus de 60 ans.

Même problème, à 300 km de là, à Bernerie-en-Retz en Loire-Atlantique. La commune a décidé de majorer la taxe d'habitation des maisons secondaires de 40 %. Ce gain de plus de 200.000 euros va servir à investir dans des logements sociaux. "Il faut savoir que 70% des familles sont éligibles aux logements sociaux. Ça concerne surtout les jeunes et les familles évidemment", nous explique Jacques Prieur, l'édile. Mais cette nouvelle mesure effective dès 2024 sera-t-elle efficace ? Les professionnels de l'immobilier n'en sont pas si sûrs. "Quand on achète un bien secondaire entre 250.000 et 400.000 euros, voire plus, les 120 ou 150 euros que ça va leur coûter en plus par an ne changent pas grand-chose", analyse Frédéric Lucas, négociateur immobilier à Bernerie-en-Retz.

En France, 3600 communes peuvent désormais surtaxer les résidences secondaires.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Chloé Ebrel, Robin Cann, Nicolas Hesse

Tout
TF1 Info