Pour augmenter le nombre d'offres immobilières, le gouvernement veut encourager la "densification douce".
Le principe : construire une habitation supplémentaire dans son jardin.
C'est ainsi que la population d'une commune de l'Hérault a doublé en moins de cinq ans.

79% des Français disent vouloir vivre dans une maison individuelle. Mais face au manque de logement disponible, trouver la maison de ses rêves en centre-ville et proche de son budget est souvent mission impossible dans une grande agglomération. Dans ce contexte, la "densification douce" apparait comme une alternative pour éviter de construire sur les espaces naturels. Le principe : diviser son terrain en vue de faire construire une seconde maison.

C'est la solution vers laquelle s'est tourné à Montpellier Rémy, qui témoigne dans le reportage en tête de cet article. Il a fait construire sa maison dans le jardin d'un autre propriétaire. 

En cinq ans, la population de Saint-Jean-de-Védas (Hérault) a doublé passant de 7000 à 14.000 habitants. 

Il est impossible toutefois de diviser son terrain sans autorisation de la municipalité et il s'agit d'un accord parfois très difficile à obtenir. À Bordeaux, Benoît avait acheté un terrain pour y construire une grande maison familiale. Le problème, c'est que tout a augmenté et le coût de la construction aussi. Il souhaite donc diviser son terrain en deux pour construire deux maisons et vendre l'une d'entre elles. Pour que son projet soit accepté, une urbaniste l'accompagne pour monter un dossier solide.


La rédaction de TF1 Reportage - Alice Bacot, Lucas Garcia, Tristan Vartanian

Tout
TF1 Info