Investir dans l'immobilier

Immobilier : dans quelles villes amortir son achat prend-il le plus de temps ?

M.D. | Reportage TF1 Olivier Santicchi, Camille Bruère et Gabrielle Barents
Publié le 22 septembre 2022 à 15h59
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Avec l’envolée des prix et des taux d’emprunts, il fait moins bon d’être acheteur en 2022.
Selon une étude de Meilleurtaux.com, il faudrait désormais compter près de 14 ans pour rentabiliser l’achat d’une résidence principale.
Mais il ne s'agit que d'une moyenne, le chiffre peut fortement varier selon la ville que vous habitez.

Vaut-il mieux acheter ou louer sa résidence principale ? Une question épineuse par les temps qui courent. Si l’on en croit la dernière étude de Meilleurtaux.com, qui décrypte l’opportunité d’acheter ou louer dans les 32 plus grandes villes de France, devenir propriétaire est beaucoup moins rentable en 2022 que lors des années précédentes. En effet, selon les calculs du comparateur en ligne, il faut aujourd’hui 13 ans et 8 mois en moyenne pour rentabiliser l'achat d'un logement de 70 m2, alors que le délai était seulement de 6 ans en 2021 et d’un peu plus de 3 ans en 2020. D'après Meilleurtaux, en deçà de cette durée, il vaut mieux rester en location, compte tenu des prix de vente et des taux d’emprunt (1,85% en moyenne désormais), mais aussi des frais de notaire et de la taxe foncière.

Toutes les villes sont concernées, y compris Perpignan (Pyrénées-Orientales), Le Mans (Sarthe) ou Reims (Marne), où la durée de détention nécessaire pour rentabiliser l’achat d'un bien avait pourtant diminué entre 2020 et 2021, souligne le comparateur en ligne. Mais c’est à Lyon (Rhône), où se rend notamment le 20H de TF1 dans la vidéo en tête de cet article, qu’amortir l’achat de son bien prendrait le plus temps. Il faudrait désormais compter 28 ans (contre 18 ans en 2020), tout comme à Paris (13 ans en 2020) et à Nantes (8,2 ans en 2020).

Lire aussi

Dans ce classement, Nice, Marseille et Toulouse figurent parmi les grandes villes qui ont vu la période nécessaire pour rentrer dans ses frais s’accroître le plus nettement depuis un an. Ces trois métropoles auraient multiplié en moyenne par six leur durée de détention avant que cela ne devienne rentable pour les acquéreurs. Dans le détail, Nice passe ainsi de 3 ans et un mois à 22 ans, Marseille de 3 ans et 6 mois à 20 ans et Toulouse de 5 ans et 7 mois à 24 ans.

28 ans pour rentabiliser son achat à Angers

Du côté des villes moyennes, Angers est celle qui enregistre la plus forte poussée. Et de loin. En 2020, la durée moyenne était de 2 ans et 5 mois. L'an dernier, elle a été multipliée quasiment par quatre et passe ainsi à 9 ans et 6 mois. Depuis cette année, elle grimpe au même niveau que la capitale, à 28 ans.

"Les prix à l’achat à Angers ont littéralement explosé ! En clair, en 2021 le prix au m2 de cette ville était de 3 073 €, un an plus tard, il a pris plus de 400 € et passe à 3 478 €/m2. Victime de son succès comme beaucoup de ses voisines de l’Ouest, c’est ce qui a fait augmenter le prix de la pierre ! Un engouement pour l’achat face à des loyers restés à peu stables", analyse Maël Bernier, la porte parole de Meillaux.com.  

Mais, souligne-t-elle auprès de TF1, au-delà des considérations financières, acheter reste toujours séduisant pour la sécurité du placement : "C’est une couverture pour l’avenir et on va dire pour la retraite et les moments où on a moins de revenus". Ce besoin de protection n’a d'ailleurs pas échappé aux Français. Ils sont déjà 58% à posséder leur logement et toujours plus nombreux à vouloir devenir propriétaires.


M.D. | Reportage TF1 Olivier Santicchi, Camille Bruère et Gabrielle Barents

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info