Grands formats

VIDÉO - Ces retraités ont assemblé eux-mêmes leur maison en kit

Léa Tintillier | Reportage TF1 Julien Roux, Bertrand Lachat, Olivier Cresta
Publié le 1 juin 2022 à 16h12, mis à jour le 3 juin 2022 à 15h37
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Yolande et Philippe, retraités, ont construit leur habitation eux-mêmes.
Ils ont acheté une maison en kit très simple à monter.
Cette innovation, créée par un autre couple de retraités, est 100% française.

Et si vous construisiez votre maison vous-même comme un Lego ? Yolande et Philippe, retraités, ont relevé le défi. Ils ont en effet assemblé eux-mêmes les 1300 briques en bois de leur nouveau nid au cœur du Tarn. Un jeu d’enfant pour Philippe, 68 ans. "On a quand même des compétences", affirme-t-il. Mais ce n’est pas le cas de Yolande. "Moi, rien du tout. Je suis de la ville, je n’y connais rien du tout. Mais par contre mes petits-enfants ont participé. Ils mettaient les briques, ils tapaient un petit peu pour faire rentrer dans la flasque et puis allez, on montait d’un cran et ça continuait. On était super contents", sourit Yolande. 

Et pour cela, pas besoin de colle, de clous ou de vis, mais d’huile de coude et d'un mode d’emploi indispensable. "Ce document, c’était ma Bible pendant un an. Le fait d’avoir des plans très détaillés, on a pu avancer tout seul, c’est ça qui est intéressant", explique Philippe. Avec de belles économies à la clé. Leur maison de 150 mètres carrés leur a coûté 150.000 euros. Posée par des pros, la construction aurait été beaucoup plus rapide, environ trois mois contre un an pour ce couple de retraités, mais il aurait fallu compter 75.000 euros de plus. 

Une innovation 100% française

Derrière cette innovation 100% française se cache un autre couple de retraités : Alain et Patricia. Ce sont les créateurs de ces briques en pins Douglas venus de Bourgogne et des Vosges. Pour que leur concept de maison en briques soit à la fois écologique et économique, ils ont eu une idée. "On s’est dit qu’on allait récupérer tous nos déchets, les copeaux de bois, et qu’on allait les employer pour faire de l’isolant. Quand on fait une maison similaire traditionnelle, on doit acheter les matériaux, on doit acheter les isolants. Ça revalorise nos déchets et ça fait des économies", explique Alain. 

Mais comment font-ils face à l’explosion actuelle des prix du bois ? La réponse de Patricia, dans la vidéo du 20H de TF1 en tête de cet article, est simple. "Nous, on fait des maisons passives, c’est-à-dire sans chauffage et sans clim. Donc c’est très important", déclare-t-elle. C’est en effet l’un des atouts de ces maisons. Parfaitement isolées, elles suppriment les factures d’énergie. "Malgré cette augmentation, les carnets de commande de nos distributeurs sont bien pleins", conclut Patricia. 

Les constructeurs rivalisent d’imagination pour concevoir des maisons toujours plus économes et respectueuses de l’environnement. Comme le montre également le reportage de TF1, en Italie, grâce à des imprimantes géantes, on peut monter une maison en 3D en seulement 200 heures, et ce, sans béton, uniquement avec des matériaux naturels : de la terre extraite sur le lieu de construction et de la paille.


Léa Tintillier | Reportage TF1 Julien Roux, Bertrand Lachat, Olivier Cresta

Tout
TF1 Info