VIDÉO - MaPrimeRénov' : ces bénéficiaires ont peiné à se faire rembourser

par La rédaction de TF1info | Reportage Sander Rang-des-Adrets, Anne Barrier, C. Bruère
Publié le 19 octobre 2022 à 18h32

Source : JT 20h Semaine

MaPrimeRénov' est une aide versée aux foyers les plus modestes pour les travaux de rénovation énergétique dans leur logement.
Près d'1,5 million de Français en ont déjà bénéficié.
Mais pour se faire rembourser une partie des frais avancés, certains ont dû batailler.

André Boury a construit lui-même sa maison, il y a presque 50 ans. Il s'est lancé dans de nouveaux travaux en 2020 parce qu'il était convaincu, à l'époque, par le dispositif d'aide MaPrimeRénov'. "Il y a eu sept fenêtres changées", présente-t-il dans le reportage du 20H de TF1 visible en tête de cet article. "Comme il y avait cette prime, on a essayé. Mais ç'a été un vrai parcours, difficile", se souvient-il.

Tout se fait en ligne sur Internet, mais dans ce cas, une confusion dans une adresse e-mail a bloqué le dossier. Suit un dialogue de sourds virtuel pendant deux semaines. Même les coups de téléphone n'y ont rien changé. Françoise, l'épouse d'André, a effectué les démarches, et se rappelle aujourd'hui avoir été "stressée au bout du fil. Je me couchais en me disant que je ne continuerai pas". Finalement, grâce au représentant local du Défenseur des droits, c'est avec huit mois de retard que le couple a touché les 560 euros d'aides auxquels il avait droit

"On n'a pas de numéro de téléphone, pas de correspondant..."

Pierre Gentil-Perret, 81 ans, a connu une mésaventure similaire lorsqu'il a refait l'isolation de sa façade. Une facture globale de 20.000 euros et une prime de 4000 euros impossible à percevoir. "On n'a pas de numéro de téléphone, il n'y a pas de correspondant, c'est un mail que vous recevez vous disant qu'il s'agit d'un message automatique auquel il ne faut pas répondre", raconte-t-il. Son cas est une illustration parfaite de la limite du tout numérique.

Ainsi, pour Claire Hedon, Défenseure des droits, "ça rejoint à ce que nous disons à chaque fois sur la dématérialisation, qui peut être une chance, peut simplifier les démarches, mais à condition, d'abord, qu'on maintienne l'accueil en cas de difficulté ; et ensuite qu'on laisse le choix aux personnes de faire la démarche dématérialisée ou de déposer un dossier papier".

Les services régionaux de la Défenseure des droits peuvent vous accompagner dans vos démarches. Ce sont d'ailleurs eux qui ont débloqué la situation pour Pierre Gentil-Perret, qui a depuis découvert que ses travaux généraient d'autres économies. "J'ai facilement eu -20% de baisse sur ma facture de chauffage au gaz et d'électricité", poursuit-il.

Avec déjà 1.250.000 bénéficiaires, MaPrimeRénov' reste un succès. C'est pour cela que le gouvernement a décidé de porter à 2,5 milliards l'enveloppe consacrée à cette aide en 2023.


La rédaction de TF1info | Reportage Sander Rang-des-Adrets, Anne Barrier, C. Bruère

Tout
TF1 Info