VIDÉO - "J'ai peur que le toit me tombe sur la tête" : dans l'Orne, les habitants d'une résidence vivent l'enfer des malfaçons

TF1info | Reportage : Anaïs Lebranchu, Corinne Chevreton
Publié le 26 décembre 2022 à 14h00

Source : TF1 Info

À Flers, les locataires d'une résidence subissent des infiltrations depuis des années.
En cause, des malfaçons qui touchent tous les logements.
Malgré plaintes et pétition, rien n'a encore été entrepris.

Quand il pleut à Flers (Orne), il pleut aussi dans le salon de Karine. Pour cette locataire de l'Esplanade Phoenix, une résidence du quartier Saint-Sauveur, il n'y a pas de répit  : "Il faut nettoyer, nettoyer, toujours, c'est énervant". Divers récipients sont disposés au sol dans tout son appartement, qu'elle doit vider très régulièrement, tant les fuites sont importantes. L'eau suinte du plafond, lui faisant craindre le pire : "Moi, j'ai peur que le toit me tombe sur la tête", confie-t-elle dans le reportage de TF1 en tête de cet article.

Elle a prévenu son bailleur social il y a déjà quatre ans, mais rien n'évolue, sinon les fissures qui s'élargissent, et les fuites qui s'aggravent. Ces logements sociaux ont été construits il y a dix ans, en quelques mois. Les premiers locataires y avaient vu une aubaine, tant ils paraissaient modernes et lumineux. Aujourd'hui, tous constatent des malfaçons dans leurs logements. Des tâches d'humidité, il y en a aussi chez la voisine immédiate de Karine, qui a également ouvert ses portes à notre équipe, et dont une chambre en plain-pied a même déjà été inondée. 

Une pétition a été lancée il y a déjà deux ans, signée par l'ensemble des 36 locataires de ces logements sociaux. Sans résultat à la hauteur du problème. "Pourquoi ça traine ?", s'agace XXX, "ils vont venir constater encore, prendre encore des photos, et nous dire 'on vous tient au courant'. Trois mois après, six mois après, un an après, il n'y a toujours rien"

Une avocate contactée par TF1 suggère à ces locataires d'engager une action en justice. "Si le juge l'y autorise", explique Maître Ganaëlle Soussens, "le locataire pourra verser le montant de son loyer sur un compte séquestre". Un moyen efficace de pression sur les propriétaires, selon cette experte en droit immobilier, qui dès lors ne perçoivent plus les loyers. Sollicité par TF1, le bailleur social de Flers n'a pas souhaité s'exprimer.


TF1info | Reportage : Anaïs Lebranchu, Corinne Chevreton

Tout
TF1 Info