Les taux des crédits immobiliers ont grimpé depuis le début de l’année.
Face à cette hausse, certaines personnes revoient leur budget à la baisse ou reportent leur projet d’achat.
Il existe pourtant des astuces pour amortir le choc.

Depuis le début de l’année, les taux des crédits immobiliers ont augmenté en moyenne de 0,45%. Mais, selon Sandrine Allonier, directrice des études chez Vousfinancer, il existe des solutions pour les faire baisser. Premièrement, cette experte conseille de faire jouer la concurrence entre les banques. "Certaines banques veulent capter certains types d’emprunteurs : des jeunes, d’autres, des professions libérales, d’autres, des emprunteurs à hauts revenus, donc on n’aura pas le même taux évidemment dans toutes les banques", explique-t-elle, dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article. 

Prenons l’exemple d’un couple qui gagne 3500 euros par mois et qui veut emprunter 200.000 euros sur 20 ans. Les taux varient de 1,42% à 2,05%. C’est près de 60 euros par mois d’écart et trois mètres carrés de pouvoir d’achat. 

Négocier l’assurance du prêt

L’autre astuce pour faire baisser votre emprunt consiste à négocier l’assurance de votre prêt, qui représente 30% à 40% de son coût global. "La différence entre une assurance de prêt bancaire et une assurance externe, ça peut être un prix qui diminue de deux à trois fois, donc c’est colossal. C’est du pouvoir d’achat récupéré en plus et ça peut en plus permettre à de très nombreux futurs emprunteurs d’obtenir leur crédit immobilier", affirme Astrid Cousin, porte-parole de Magnolia.fr, comparateur d’assurances de prêt immobilier. 

Dernière astuce, pour les primo-accédants, il existe aussi des prêts bonifiés et des aides dans certaines villes. Par exemple, Marseille, Toulouse ou Nantes proposent sous conditions de ressource des subventions ou des prêts à taux zéro en complément de votre emprunt bancaire. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 Léa Deschateaux, Anaïs Lebranchu, Hélène Massiot

Tout
TF1 Info