Immobilier : enfin une bonne nouvelle pour les futurs acquéreurs au budget serré

par La rédaction de TF1info | Reportage vidéo Nathalie Pellerin , Erwan Drouillac, Iker Zabala
Publié le 2 février 2024 à 11h28

Source : JT 20h Semaine

Les banques françaises vont mettre en place un dispositif de "revue" des demandes de crédits immobiliers refusées.
Un dispositif destiné à relancer un marché en crise, et qui pourrait faire le bonheur de nombreux particuliers.
Le 20H de TF1 vous explique comment cette "seconde chance" va fonctionner.

À Rouen, Paul-Hadrien n'aurait jamais imaginé visiter de nouveau un appartement. Et pour cause : il y a un mois, le logement de ses rêves lui a échappé car son crédit de 100.000 euros avait été refusé. Mais aujourd'hui, les banques promettent de réexaminer les dossiers recalés. "Je suis content d'avoir une seconde chance. Ça comble un peu ma déception d'il y a un mois", explique le jeune homme, primo-accédant, face à la caméra du 20H de TF1, dans le reportageci-dessus.

Pour les banques, le crédit immobilier redevient un produit rentable.
Maël Bernier, directrice de la communication chez Meilleurtaux.com

Le dispositif, qui sera mis en place progressivement courant février 2024 et appliqué jusqu'à fin décembre 2024, sera réalisé à la demande des clients, et concernera à la fois les dossiers de financement de résidence principale, secondaire ou d'investissement locatif.

En revanche, toutes les demandes refusées ne seront pas réexaminées. Pour se représenter face au banquier, il faudra avoir modifié son dossier, comme en augmentant, même légèrement, son apport personnel, en demandant des aides pour les rénovations énergétiques, et en réduisant le budget travaux, par exemple. 

Enfin, les candidats à l'emprunt inscrits sur les fichiers d'incidents de paiements gérés par la Banque de France (FICP, FCC) en seront exclus.

L'annonce de mercredi émane de Fédération bancaire française (FBF), ce qui implique que les banques sont désormais plus souples. Car les taux d'intérêt sont en train de baisser légèrement, et les banques achètent moins cher l'argent qu'elles vous prêtent. "Elles margent. Le crédit immobilier redevient un produit rentable, ce qui n'était plus le cas l'année dernière, et c'est pour ça que certaines banques avaient purement et simplement arrêté de prêter aux particuliers", détaille Maël Bernier, directrice de la communication chez Meilleurtaux.com.

Ce futur réexamen des dossiers par les banques réjouit en tout cas les agents immobiliers, comme Valentin Masson, qui exerce à Rouen, et a vu sept ventes annulées en 2023, faute de crédits. "Ça va être une relance de l'activité, on s'attend à avoir forcément plus de demandes de visite", espère-t-il.


La rédaction de TF1info | Reportage vidéo Nathalie Pellerin , Erwan Drouillac, Iker Zabala

Tout
TF1 Info