VIDÉO - Crédit immobilier : qui aura droit au nouveau prêt à taux zéro ?

par V. F | Reportage TF1 : Justine Corbillon, Vincent Lamhaut et Gauthier Delobette
Publié le 18 octobre 2023 à 17h43, mis à jour le 18 octobre 2023 à 18h06

Source : JT 13h Semaine

Bruno Le maire l'a officialisé ce mercredi matin : le prêt à taux zéro va être prolongé et élargi.
À partir du 1ᵉʳ janvier, davantage de ménages vont y avoir droit, et plus seulement les plus modestes, d'autant que 210 villes supplémentaires sont ajoutées au dispositif.
Retour sur les détails de celui-ci.

C'est une bonne nouvelle pour le porte-monnaie. Les nouvelles conditions d'obtention du prêt à taux zéro devraient permettre à des milliers de Français d'acheter leur première maison. Ce qui ravit les passants rencontrés ce mercredi matin à Lille par le JT de TF1. "La possibilité d'avoir un domicile, c'est top", souligne une mère de famille dans la vidéo en tête de cet article. "Je pense que c'est une bonne chose", renchérit un jeune homme. 

C'est complètement la classe moyenne, c'est la jeunesse. Et puis, de toute façon, on a besoin de ces gens-là pour détendre le marché.
Dorothée Coquempot, gérante d'une agence immobilière

Il faut dire qu'avec des taux d'intérêt proches des 5% en ce moment, 40% des dossiers déposés à la banque sont aujourd'hui refusés. Le gouvernement a donc décidé d'élargir les conditions d'obtention du prêt à taux zéro (PTZ), qui devait disparaître en 2024. Pour un couple sans enfant par exemple, le plafond était jusqu'à présent de 4 340 euros de revenu net mensuel. L'an prochain, ce seuil passera à 6 125 euros.

Le tableau ci-dessous, qui figure dans le dossier de presse du gouvernement, détaille les nouveaux seuils de revenus pour être éligible au PTZ.  Pour vous aider à le lire, sachez que les zones sont classées en fonction de l'état du marché immobilier local, la A englobant les villes dans lesquelles il est le plus tendu. Et que les pourcentages montrent l'évolution des seuils de revenus par rapport aux précédents en vigueur. Une quatrième catégorie moins modeste est ajoutée aux bénéficiaires, avec des revenus annuels nets de 28.500 à 49.000 euros selon les zones. Il s'agit de revenus par personne, les couples et les familles se voyant appliquer un quotient familial.

Ministère de l'Economie

Un élargissement qui, au total, doit permettre à six millions de ménages supplémentaires d'emprunter. "C'est complètement la classe moyenne, c'est la jeunesse. Et puis, de toute façon, on a besoin de ces gens-là pour détendre le marché. On a des choses à proposer, des choses qualitatives. Mais on a pour ainsi dire plus d'acheteurs", confie Dorothée Coquempot, gérante d'une agence immobilière.

Par ailleurs, la réforme, qui se prolongera jusqu'en 2027, va recentrer le PTZ sur les achats d'appartements neufs en zone tendue – c'est-à-dire où il est difficile de se loger – ou d’un logement ancien avec travaux en zone non tendue. Il ne financera donc plus les constructions de maisons individuelles, "par souci de cohérence avec nos objectifs de lutter contre l’artificialisation des sols", a indiqué le ministère de l'Économie, évoquant "un choix courageux" du gouvernement.

210 nouvelles villes

Cependant, celui-ci a parallèlement décidé d'augmenter le nombre de communes considérées comme "tendues", où les conditions d'attribution du PTZ sont plus souples. C'est déjà le cas de toutes les grandes agglomérations (en couleur sur la carte ci-dessous). En 2024, cela "concernera 210 villes de plus", a précisé Bruno le Maire. Parmi lesquelles Rochefort, Auxerre, Besançon, Béziers ou encore Gap. 

TF1

Enfin, ce prêt ne pouvait s'appliquer jusqu'à présent qu'à 40% du montant de l'emprunt total. Cela passera à 50%, dans la limite de 100.000 euros. De quoi faire gagner en moyenne 1. 000 euros aux ménages emprunteurs. 

Le gouvernement doublera par ailleurs (de 10% à 20% de l'emprunt classique) le "PTZ vente HLM" qui aide les locataires d'un logement social à l'acheter.


V. F | Reportage TF1 : Justine Corbillon, Vincent Lamhaut et Gauthier Delobette

Tout
TF1 Info