VIDÉO - "En juin, on est à la rue" : ces propriétaires victimes de l'arrêt de chantiers

par La rédaction de TF1 | Reportage Thomas Jarrion, Guillaume Frixon
Publié le 10 mai 2023 à 10h09, mis à jour le 10 mai 2023 à 10h42

Source : JT 20h Semaine

Dans le bâtiment, de nombreux chantiers sont à l'arrêt et près de 100.000 emplois sont menacés.
C’est l’un des secteurs de l'économie qui va le plus souffrir dans les prochains mois.
Des propriétaires se trouvent démunis, comme à Guéret, dans la Creuse.

Cela fait un mois que Charlène et Valentin auraient dû emménager dans leur maison. Mais il reste la plomberie, l'électricité, le carrelage à faire, et l’entreprise de construction, Euro-France, ne répond plus. Elle vient d'être placée en liquidation judiciaire. Les propriétaires n'ont même pas les clés pour entrer et continuer les travaux eux-mêmes. Ils attendent de savoir si l'assurance va les rembourser ou si une autre entreprise va reprendre le chantier, mais pour l’instant, ils sont bloqués. "On avait confiance en Euro-France, on avait de la famille qui avaient fait construire par eux. On se retrouve dans la misère, parce que nous au mois de juin, on est à la rue", se désespère Valentin.

Hausse des prix, baisse des crédits

Dans la région, des dizaines de chantiers de l’entreprise Euro-France sont à l'arrêt. À quelques kilomètres, Mylène, une victime, nous montre ce qui devait être l'extension de sa maison. Un investissement de 80.000 euros, un prêt sur quinze ans, c'est une situation dramatique, nous dit-elle, gênée, elle préfère rester anonyme. 

Une entreprise de construction de maisons individuelles qui met la clé sous la porte, c’est devenu courant ces derniers mois. La hausse des prix des matériaux et la baisse des crédits immobiliers ont fait des dégâts. Plus d'explications dans la vidéo en tête de cet article.


La rédaction de TF1 | Reportage Thomas Jarrion, Guillaume Frixon

Tout
TF1 Info