VIDÉO - Immobilier : ce qui change pour vous en 2024 avec le nouveau prêt à taux zéro

par La rédaction de TF1info TF1 | Reportage Yohan Maviert, Guillaume Aguerre
Publié le 29 décembre 2023 à 15h07

Source : JT 20h Semaine

Le prêt à taux zéro, qui devait prendre fin le 31 décembre 2023, est prolongé jusqu'en 2027, avec quelques nouveautés.
Il va d'une part être étendu à davantage de ménages et la part du projet immobilier qu'il est possible de financer sera par ailleurs plus élevée.
Voici les principales informations à retenir.

Si vous rêvez d’acheter votre premier bien immobilier, 2024 sera peut-être le bon moment. En plus de la baisse des taux et des prix qui se profile, le prêt à taux zéro (PTZ) qui devait prendre fin le 31 décembre 2023, est prolongé jusqu'en 2027. Pour rappel, ce dispositif d'aide réservé aux primo-accédants est valable pour l’achat d’un logement neuf en zone tendue, comme en Île-de-France ou à Lyon, et pour les logements anciens en milieu rural principalement.

"Le prêt à taux zéro, du fait qu'il n'y a pas d'intérêt dessus, va permettre de baisser le coût global du crédit", rappelle Stéphane Vernet, directeur d'agence chez Empruntis à Villejuif (Val-de-Marne), dans le reportage de TF1 à retrouver en tête de cet article.  "Les personnes peuvent emprunter plus que s'il n'y avait pas de prêt taux zéro", . Or, le dispositif va faire l'objet dès l'année prochaine de plusieurs ajustements susceptibles de le rendre plus intéressant que jamais.

6 millions de foyers supplémentaires éligibles

À partir du 1ᵉʳ janvier, le prêt à taux zéro est étendu à davantage de ménages. Six millions de foyers supplémentaires vont ainsi pouvoir en profiter. 

Plus en détail, le plafond des revenus pour en bénéficier va augmenter. Concrètement, pour être éligible, une personne seule, dans une grande ville, devait gagner jusque-là moins de 1830 euros nets par mois. Ce montant sera désormais relevé à 2080 euros. Pour un couple avec deux enfants, le seuil passera quant à lui à 8160 euros net par mois.

Jusqu'à 50% de la somme empruntée

En 2024, la part du projet immobilier qu'il est possible de financer sera par ailleurs plus élevée. Le prêt à taux zéro pourra alors atteindre jusqu'à 50% de la somme empruntée contre 40% aujourd'hui.

À noter par ailleurs que les locataires de logements sociaux qui souhaiteraient acquérir leur résidence principale pourront désormais bénéficier d'un PTZ de 20%, contre 10% actuellement.

Ces mesures peuvent-elles relancer le marché de l'immobilier, ralenti par plusieurs facteurs ces derniers mois ? Elles devaient en tout cas y contribuer, estiment les spécialistes. 

"Lorsqu'on met en équation le prêt à taux zéro, les prêts auxquels on peut accéder davantage dans les banques, et l'épargne : oui, on peut imaginer qu'on aura de l'ordre de 30.000 à 35.000 opérations qui vont fonctionner en 2024 grâce à ce nouveau PTZ", décrypte Henry Buzy-Cazaux, fondateur et président de l'institut du management des services immobiliers (IMSI).


La rédaction de TF1info TF1 | Reportage Yohan Maviert, Guillaume Aguerre

Tout
TF1 Info