VIDÉO - Immobilier : baisse des taux, vente en hausse... et si le marché repartait ?

par V. F I Reportage TF1 : Pierre Corrieu, Florence Couturon et Fabrice Hamzel
Publié le 27 décembre 2023 à 11h38

Source : JT 20h Semaine

L’année 2024, sera-t-elle celle de la reprise pour le marché immobilier ?
On peut l'espérer, notamment parce que les taux ont commencé à baisser, une première depuis deux ans.
Les vendeurs acceptent aussi plus facilement de faire un effort sur le prix.

"J'ai enfin trouvé ce qui me correspondait". Jean Amade est soulagé. Cela fait un an qu’il cherchait à devenir propriétaire, jusqu’à ce qu’il tombe sur un appartement de 75 mètres carrés à Orléans (Loiret). Son prix : 179.000 euros, une surprise pour lui. "J'ai fait une offre le jour même parce qu'il était vraiment 15 à 20 % en dessous du prix de ce qui est proposé aujourd'hui", affirme-t-il dans le reportage de TF1 à retrouver en tête de cet article. Dans de très nombreuses villes, les prix de l’immobilier baissent.

Les vendeurs ont compris que s'ils voulaient vendre, il fallait réaligner leurs prix à cette hausse des taux de l'immobilier.
Céline Denis, directrice de l’agence Nestenn d'Orléans

Pourquoi ? Selon Céline Denis, la directrice de l’agence Nestenn d'Orléans, la raison est simple : les vendeurs acceptent enfin de négocier avec les acheteurs. "On a de plus en plus de vendeurs qui ont intégré la difficulté du marché et la hausse des taux de l'immobilier. Donc les vendeurs ont compris que s'ils voulaient vendre, il fallait réaligner leurs prix à cette hausse des taux de l'immobilier", explique-t-elle.

Résultat, elle réalise son meilleur mois de l’année, en termes de vente. Et ce n'est pas la fin des bonnes nouvelles, les taux d’emprunt baissent, eux aussi, pour la première fois depuis deux ans. De 4,64%, en moyenne, en novembre, ils pourraient passer à 4,2%, dès janvier 2024. 

TF1

Ce changement est une bonne nouvelle pour les acheteurs. Par exemple, un couple qui gagne 4000 euros par mois pouvait emprunter jusqu’ici 248.000 euros sur 25 ans. Dans quatre semaines, sa capacité d’emprunt augmentera de 11.000 euros. Cette embellie du marché de l'immobilier va-t-elle durer ? La réponse est oui, selon les professionnels du secteur. "Début janvier, une autre grande banque nationale nous a annoncé revenir activement sur le crédit immobilier. Ça veut dire baisser ses taux. On va avoir un panel d'offres beaucoup plus large pour financer nos clients", assure Maël Bernier, porte-parole de Meilleurtaux.

Autre signe positif pour le marché de l'immobilier, le ralentissement de l'inflation. Cela entraîne automatiquement une hausse du pouvoir d'achat des Français et donc de leur capacité d'emprunt. 


V. F I Reportage TF1 : Pierre Corrieu, Florence Couturon et Fabrice Hamzel

Tout
TF1 Info