Locations touristiques : des règles plus dures pour endiguer la crise du logement ?

par La rédaction de TF1 | Reportage Hortense Villatte, Julie Dubois
Publié le 3 mai 2023 à 10h47

Source : JT 20h Semaine

Vous serez encore nombreux cet été à vous installer pour quelques jours dans une location saisonnière de type Airbnb, Abritel ou Booking.
Dans certaines communes touristiques, il est difficile de se loger à l'année tant les prix sont prohibitifs.
Des députés souhaitent davantage encadrer ce marché.

Au Pays basque, les volets fermés côtoient des banderoles dénonçant la difficulté de se loger. Dans le viseur de nombreux locaux, croisés ce mardi, les locations touristiques sont responsables, selon eux, de la pénurie de logement, et d’une forme de précarité.

Pour tenter d'enrayer cette tendance, dans 24 communes du Pays basque, un principe de compensation a été instauré. Pour louer un appartement meublé touristique, un propriétaire doit dorénavant aussi mettre un bien équivalent en location à l’année. Une mesure très stricte, dissuasive, qui porte déjà ses fruits. Mais à Biarritz, beaucoup d’autorisations ont été délivrées bien avant que la mesure n'entre en vigueur. 

Trois députés - Julien Bayou (EELV, Paris), Christophe Plassard (Horizons, Charente-Maritime) et Iñaki Echaniz (PS, Pyrénées-Atlantiques) - ont présenté mardi des propositions "transpartisanes" pour changer les règles.  "Les prix sont affolants, on arrive à des situations où des locaux ne peuvent pas vivre sur leur territoire", a justifié Iñaki Echaniz, pour qui cette crise menace l'emploi en empêchant saisonniers ou personnels soignants de se loger. 

Parmi leurs propositions, la réduction de 120 à 90 du nombre de nuitées autorisées pour la location touristique et l'extension de cette obligation aux résidences secondaires. Ils souhaitent également réformer la fiscalité sur les résidences secondaires, afin de permettre aux élus locaux de les taxer davantage sans léser les habitants à l'année.vComme ces députés, la maire de Biarritz plaide pour une fiscalité durcie.


La rédaction de TF1 | Reportage Hortense Villatte, Julie Dubois

Tout
TF1 Info