Un quartier historique et emblématique de Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes) se bat contre un projet immobilier.
Les habitants ne veulent pas qu’un immeuble soit construit chez eux.

C’est l’un des derniers espaces préservés du village de pêcheurs du Cros-de-Cagnes (Alpes-Maritimes) : l’allée des Villas Fleuries. Dans ces maisons colorées, plusieurs générations de pêcheurs se sont succédé. Une ruelle tranquille pour les habitants, aujourd’hui vent debout contre un projet de logements sociaux juste en face : "C’est très joli comme ça, il faut que ça reste comme ça" ; "S’il y a un immeuble, déjà, il n’y aura plus de soleil (...) Il n’y aura pas la même ambiance. Là, c’est une ambiance de village" ; "L’allée des Villas Fleuries, c’est comme l’Église Saint-Pierre, comme le port, c’est l’âme du Cros-de-Cagnes".

Dans cet espace désaffecté, une trentaine de logements sociaux sont prévus à la construction. Pour les riverains, c’est une menace à la convivialité et à la préservation de cette allée, classée comme site patrimoniale remarquable. Pour l’heure, aucun plan n’a été présenté aux habitants. Néanmoins, le maire l’assure : il n’est pas question de modifier cette allée authentique. La première pierre de ce projet immobilier devrait être posée l’année prochaine.


TF1 | Reportage S. Boujamaa, D. Laborde

Tout
TF1 Info