Les Restos du Cœur ont lancé leur 39ᵉ campagne ce mardi, dans un contexte difficile économiquement.
Pour remplir les paniers, l’association multiplie les initiatives, et parfois, elle fait pousser ses propres légumes dans ses Potagers du Cœur.

C'est un potager pas comme les autres. Ces bénéficiaires et bénévoles des Restos du Cœur travaillent ensemble. C'est à Munster (Haut-Rhin) qu'ils ont appris à jardiner. En moyenne, une quinzaine de jardiniers pour s'occuper de ce petit lopin de terre, devenu potager depuis huit ans. Ils étaient tous novices en arrivant là. Et depuis, ils se sentent presque maraîchers professionnels. De plus, le plaisir de récolter est d'autant plus grand quand on sait que toute la production est redistribuée.

Une tonne de légumes et de fruits ont été récoltés cette année, soit l'équivalent de 3000 repas, distribués aux 150 familles accueillies dans ce centre. Une grande fierté pour ces jardiniers en herbe.

Francis Stadelmann, responsable des Jardins du Cœur de Munster, à l'initiative de ce projet, se réjouit tous les jours de voir ces bénéficiaires prendre du plaisir à manier pelles et pioches. Des jardins de proximité que les Restos du Cœur souhaitent développer. Aujourd'hui, il en existe près de 70 dans tout l'Hexagone.


La rédaction de TF1info | Reportage Marie-Laure Bonnemain, Séverine Fortin

Tout
TF1 Info