Un jeune homme a décidé de racheter une entreprise et d'embaucher sa mère qui ne trouvait plus de travail après un cancer.
Son entreprise n'embauche que des personnes délaissées par le monde du travail.
Le 13H de TF1 est allé à sa rencontre.

Maxence Laze travaille aux côtés de sa maman, Christelle Laze, peintre professionnelle depuis plus de 20 ans. Son fils était encore intérimaire, il y a un an, aujourd'hui, il est devenu son employeur. Il a racheté une entreprise de peinture dans le but de faire travailler sa maman. "Elle est tombée malade il y a 7 ans. Elle a voulu reprendre une activité professionnelle, mais malheureusement, personne n'a voulu lui donner sa chance" nous confie-t-il. Christelle a eu un cancer. Elle en a guéri et était bien décidée à retrouver ses chantiers, mais malgré son expérience et son énergie, impossible de retrouver un emploi. 

"Puisque personne ne veut de moi, je voulais reprendre une entreprise mais j'ai été bloquée par les emprunts que je ne peux plus faire", raconte Christelle Laze. Son fils a repris l'entreprise : "il m'a dit, je ne vais pas te laisser tomber maman, on va y aller et on va y aller à deux". Maxence l'a fait par solidarité et par conviction. Les personnes qui ont surmonté des épreuves ou qualifiées de senior par la société, sont des atouts selon lui. "Aujourd'hui, ce sont ces personnes-là qui sont en capacité, avec leur temps, leur sagesse, leur expérience, de créer quelque chose et de dire ça va fonctionner et apriori c'est le cas aujourd'hui alors j'en suis fière", raconte Maxence.

L'objectif : embaucher des personnes délaissées par le monde du travail

Maxence et sa mère sont allés plus loin, ils ont du travail et ont voulu recruter. Alors lorsqu'ils se sont connectés sur Pôle emploi, ils ont cherché les profils en bas de la liste. L'idée est d'aller chercher ceux qui attendent depuis longtemps. La dernière arrivée est Ingrid Brossier, qui peine à trouver un emploi depuis trois ans à cause d'un handicap au bras. "Ça donne une nouvelle chance, je fais le travail comme tout le monde sauf qu'il faut me laisser un peu plus de temps. Il me dit de prendre mon temps et tant que le travail est fait, c'est bon", explique-t-elle.

Maxence et Christelle espèrent inspirer d'autres entreprises. Aujourd'hui, ils n'emploient que des personnes seniors ou délaissées par le monde du travail, et leur entreprise grandit.


TF1 | Reportage Marine Giraud, Renand Hellec

Tout
TF1 Info