Votre pouvoir d'achat

Inflation : ces PME qui redonnent du pouvoir d'achat

TF1 | Reportage S. Chevallereau, S. Agi, O. Stammbach
Publié le 27 juin 2022 à 20h10, mis à jour le 27 juin 2022 à 23h47
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Des entreprises de taille modeste ne peuvent pas augmenter leurs salariés par manque de moyens.
Cependant, des coups de pouce peuvent être donnés.
Illustration à Valence et à Paris.

Pour la première fois, ce mois-ci, une employée chez Implid, une société de conseil à Valence dans la Drôme, va bénéficier d'une indemnité kilométrique versée par son employeur. Une aide d'un euro net par kilomètre, plafonné à 200 euros par mois et par salarié. Cette prime défiscalisée est intéressante pour le salarié et l'employeur à la différence d'une augmentation salariale. Dans son projet de loi pouvoir d'achat, le gouvernement prévoit de doubler ce plafond à 400 euros

L'agence Mutuelle Mieux Être à Paris a fait le choix d'augmenter le montant des tickets-restaurant à 9,48 euros, soit un euro de plus qu'en 2021 dont 60 % est à la charge de l'employeur. D'autres avantages défiscalisés existent comme les chèques-vacances jusqu'à 490 euros annuels par salarié, entre 50% et 80% à la charge de l'employeur. Pour la garde d'enfant ou le ménage, jusqu'à 1 830 euros annuels par salarié avec 25% de crédit d'impôt pour l'entreprise.

La start-up Worklife conseille les employeurs sur ces différents leviers. Son activité a triplé en un an. Autre alternative, le gouvernement entend favoriser la mise en place de l'intéressement dans les PME.


TF1 | Reportage S. Chevallereau, S. Agi, O. Stammbach

Tout
TF1 Info