Initiatives environnementales
Avec

Sécheresse : à Limoges, on puise l’eau dans la piscine municipale

TF1 | Reportage Carlo Parédès, Thomas Gathy
Publié le 29 juillet 2022 à 16h11, mis à jour le 29 juillet 2022 à 16h18
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Dans certaines communes confrontées à la sécheresse, on applique le système D.
À Limoges (Haute-Vienne), on puise l'eau de l'une des piscines municipales pour arroser les espaces verts.

Pour arroser les espaces verts, les jardiniers de la ville de Limoges dépensent chaque été des milliers de mètres cubes d'eau. Pour ce petit massif, il faut régulièrement 700 litres. Mais à la différence d'il y a quelques années, une partie de cette eau est recyclée et ne provient pas du réseau d'eau potable. Une nouvelle façon de faire pour la collectivité, qui veut montrer l'exemple. "On voit qu'on a de plus en plus de période de sécheresse, qu'elles sont de plus en plus longues. L'objectif, c'est qu'on soit à 100% d'eau de récupération pour l'arrosage de nos espaces verts", explique Laure Marliac, directrice adjointe du service des espaces verts à Limoges, dans le reportage en tête de cet article.

Lire aussi

Si les eaux pluviales avaient déjà été récupérées, il y avait un autre réservoir auquel personne n'avait pensé jusque-là. Il s'agit des 500 000 litres de cette piscine de quartier. Fermée l'été pour travaux, elle permet de remplir ces petites citernes utilisées ensuite par les jardiniers. Moins de dépenses, en exploitant au mieux les ressources disponibles. La seule petite contrainte, c'est qu'il faut attendre quelques jours avant que le chlore ne s'évapore. Devant le centre aquatique de Limoges, les habitants et les nageurs y sont favorables. "L'eau est précieuse, même dans le Limousin", approuve l'un d'entre eux. 

Lire aussi

Dans ce contexte de sécheresse qui frappe la quasi totalité de la France, plusieurs villes ont mis en place des alternatives. À Niort (Deux-Sèvres), par exemple, la ville a trouvé une solution astucieuse pour arroser les espaces verts, comme on le relatait dans cet article. La commune a en effet installé un dispositif pour pomper l'eau laissée par la glace fondue de la patinoire, fermée au public depuis le 19 mai dernier. Comme à Limoges, Niort envisageait également de puiser  l'eau des piscines au moment de leurs vidanges . Le liquide doit aussi servir à arroser les espaces verts. Un avantage pour les jardiniers, contourner les arrêtés de restriction d'eau qui concernent uniquement l'eau potable.


TF1 | Reportage Carlo Parédès, Thomas Gathy

Tout
TF1 Info