Le 13H

Massif des Calanques : les scouts en renfort des marins-pompiers pour prévenir les incendies

Léa Prati | Reportage C. Gerbelot, H.P. Amar
Publié le 4 août 2022 à 13h19, mis à jour le 4 août 2022 à 17h23
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Les scouts de Luminy sont une centaine à se relayer chaque été pour épauler les marins-pompiers de Marseille aux portes du parc national des Calanques (Bouches-du-Rhône)
Depuis plus de quarante ans, ils surveillent d'éventuels départs de feu et font de la prévention auprès des randonneurs.

Depuis plus de quarante ans, des centaines de scouts se succèdent chaque été pour soutenir les marins-pompiers de Luminy, en périphérie de Marseille. Grâce à leurs missions de surveillance des massifs méditerranéens et de prévention, ils sont devenus un maillon essentiel de la chaîne de protection du site des Calanques. Cette aide est d'autant moins négligeable que cette année, les multiples vagues de chaleur menacent lourdement les sites forestiers d'incendies. 

Depuis leurs postes de commandement, une équipe de scouts, nichés en haut du parc des Calanques, est en contact permanent, grâce à un talkie-walkie, avec leurs camarades sur le terrain. A l'autre bout de la ligne, Julie, Gabin et Perrine forment l'une des trois vigies installées dans le parc des Calanques. Pendant une semaine, 150 scouts de quatorze à 17 ans sont en mission. 

Mis en place dans le cadre du dispositif préfectoral de défense des forêts contre les incendies, cette collaboration existe depuis plus de quarante ans. Le rôle des scouts est d'épauler les marins-pompiers dans la surveillance de départ de feux. "Notre poste est très important car il permet de vérifier qu'il n'y ait pas de fumées suspectes. De leur côté, les pompiers ne peuvent pas le voir, car ils sont en bas tandis que nous sommes sur un point élevé, donc on peut voir très loin", explique l'une d'elle. En cas d'incendie, ils identifient les points de coordonnées et le type de fumée. Ces informations sont ensuite envoyées au poste de coordination des scouts installé, plus bas, dans le massif, puis aux marins-pompiers.

Lire aussi

Informer et responsabiliser

Quelques centaines de mètres plus bas, une autre patrouille arpente le massif, munie d'une carte, de lunettes de soleil et d'une radio. Leur objectif ? Faire de la prévention auprès des randonneurs. "On est là pour vous rappeler qu'il est interdit de faire des barbecues ou de fumer", explique l'un d'eux à des visiteurs du parc. "Vu tous les feux qu'il y a eu cette année, il faut de la prévention", précise une touriste. Heureusement, le parc national des Calanques, joyaux de Marseille, a pour l'instant été épargné par les flammes qui ont, par ailleurs, ravagé la Gironde

Informer et responsabiliser, ce sont des taches qui leur tiennent à cœur : "Nous les scouts, à chaque fois, on veut aider les gens, faire attention à la nature, tout ça, c'est nos principes et nos valeurs dans le scoutisme". Le goût du métier est transmis par les marins-pompiers en visite sur le camp. Pour eux, la surveillance des scouts est une aide précieuse. "Ils sont complémentaires à nos actions. De notre côté, nous avons des missions de surveillance, d'action et d'extinction du feu mais eux sont surtout là pour faire de la prévention en amont", explique Jean-Philippe, marin-pompier et chef de la caserne de Luminy (Marseille). Tout l'été, 640 scouts, venus de tout le pays, se relayeront sur le camp. 

Situé au cœur du massif, ce camp autonome met aussi des actions de préservation de l'environnement en place : nettoyage des plages, débroussaillage, nettoyage, etc. Il permet aux jeunes scouts de développer de nombreux compétences telles que l'apprentissage de la cartographie et de la topographie, l'identification des besoins et fonctionnement d’un écosystème local ou encore l'identification des actions à mettre en œuvre en cas d'incendies.


Léa Prati | Reportage C. Gerbelot, H.P. Amar

Tout
TF1 Info