Impact positif

"C'est le retour du bon sens" : la bonne idée écolo des cantines scolaires de Vence

V. Fauroux | Reportage vidéo Vincent Capus, Christine Guérard
Publié le 5 mai 2022 à 17h19

Source : JT 13h Semaine

La ville de Vence, dans les Alpes-Maritimes, a pris une nouvelle mesure dans ses cantines scolaires.
Un geste écologique et économique qui sensibilise les enfants au gaspillage.

Ils l’ont adoptée sans rechigner. À carreaux, fleurie, petite ou très grande, avec son petit nom inscrit dessus... désormais, dans toutes les cantines des écoles primaires de Vence (Alpes-Maritimes), la serviette en tissu remplace la serviette en papier. Une bonne idée pour la planète, à écouter les élèves de CP interrogés par le JT de 13H de TF1 : "Je pense que ça pollue moins parce que pour la serviette en papier, il faut couper des arbres", répond l'un d'eux dans la vidéo en tête de cet article. Tandis qu'une petite fille rétorque : "C'est pour éviter de gaspiller des serviettes en papier". 

2600 euros d'économies par an

Côté hygiène, chaque serviette est rangée dans une pochette individuelle et distribuée au début du repas. Et pas moyen de se tromper puisqu'il n'en existe pas deux pareilles ; chaque enfant ayant sa petite singularité. "C'est ma mamie qui a brodé mon prénom", explique par exemple une élève. Un gain de temps non négligeable pour Céline Brand, animatrice : "Ça nous permet de reconnaître plus facilement les serviettes, surtout quand il faut aller vite et tout distribuer d'un coup", souligne-t-elle. 

Finies aussi les poubelles pleines de serviettes en papier à la fin du service. Une mesure anti-gaspillage qui permet à la ville de Vence d’économiser 2.600 euros par an. "C'est avant tout le retour du bon sens. À Vence, on a à peu près 1300 enfants qui déjeunent quotidiennement dans les cantines, c'est 1300 serviettes de table qui sont jetées tous les jours, c'est à peu près une tonne de déchets par an qui peut être évitée par ce geste simple du retour de la serviette en tissu", se félicite Hélène Brassard, conseillère municipale, déléguée à la lutte contre le gaspillage. 

Chaque fin de semaine, les serviettes sont rendues aux enfants pour qu’elles soient lavées par les parents pendant le week-end. Une initiative qui les ravit. "Nous aussi on avait une petite pochette avec la serviette, c'est génial, on recommence comme avant", applaudit une mère de famille. La bonne vieille serviette en tissu a donc de l’avenir. À Vence, parents et enfants en sont convaincus.


V. Fauroux | Reportage vidéo Vincent Capus, Christine Guérard