La sécheresse que nous connaissons cet été en France est déjà qualifiée d’historique.
Nous vous donnons quelques conseils pour économiser l’eau dans votre jardin et votre maison.

En ce début de mois d'août, la France connaît déjà une vague de sécheresse historique. Si tout le territoire est touché, à ce jour, 93 départements subissent des restrictions d’eau : 3 sont en alerte, 22 en alerte renforcée et 68 en crise. Seuls trois, Paris, la Seine-Saint-Denis et les Hauts-de-Seine, sont toujours en "simple" en vigilance. Face à cette situation, tous les efforts sont les bienvenus pour économiser la moindre petite goutte d'eau. Voici quelques conseils.

Récupérer l'eau de pluie

À Urcuit (Pyrénées-Atlantiques), Gaël Parot a investi dans un récupérateur d’eau de pluie pour arroser son grand jardin. Malgré une capacité de 25.000 litres, le récupérateur est presque vide cette année. Mais ce mardi matin, quelques gouttes tombent enfin après plus d’un mois sans pluie. "Il pleut quelques millimètres à peine, mais sur une toiture, cette eau est rassemblée par la gouttière, elle va couler et venir me remplir l’outre, donc même avec une pluie de quelques millimètres, on arrive à rentrer quelques centaines de litres d’eau qui vont permettre d’arroser les jardins", explique Gaël. 

Ce système est autorisé à condition de récupérer l’eau du toit et de s’en servir uniquement pour l’arrosage. Ce grand récupérateur a coûté 800 euros à Gaël. "Je ne dépends pas du tout du réseau pour l’eau, habituellement en été, donc je pense qu’en quatre ou cinq ans, c’est rentabilisé", affirme-t-il. 

Paillage et xéropaysagisme

Pour économiser l’eau récupérée, Gaël a une autre technique dans le jardin. "Là, on a le sol et là, on a cinq à dix centimètres de paillage de compost. On peut y mettre du foin, de la paille, n’importe quelle matière organique qui va venir faire une petite couverture sur la terre et lui permettre de garder son humidité", montre-t-il, dans le reportage du 13H de TF1 en tête de cet article. 

Toujours dans le jardin, pour économiser l’eau, vous pouvez passer au xéropaysagisme. Cette méthode d’aménagement paysager consiste à utiliser des plantes qui n’ont pas besoin d’une grande quantité d’eau. Autre méthode plus originale, à Anglet (Pyrénées-Atlantiques), Ulysse Olivares regorge de petites astuces pour économiser l’eau. "Contrairement à certaines croyances, le pipi, c’est bon pour les plantes, donc il ne faut pas hésiter à aller dans le jardin", sourit-il. 

Un arrosoir sous la douche

Dans nos habitudes du quotidien aussi, il est possible d'économies quelques précieuses gouttes. Il est ainsi recommandé de prendre une douche plutôt qu'un bain, bien plus demandeur en eau. Cela permet de diviser par trois sa consommation. Et pour aller encore plus loin, certains préconisent même d'uriner le matin dans la douche pour économiser une chasse d’eau. 

Avant de se mettre sous le jet, Ulysse a également une autre astuce. Il met un arrosoir dans la douche pour récupérer l’eau froide. "On attend que l’eau chauffe un peu. Il faut attendre quelques secondes et puis on teste avec le doigt et quand c’est chaud, on peut utiliser. En général, il y a entre quatre et six litres qui sont économisés", affirme-t-il. Il récupère aussi l’eau dans une bassine lorsqu’il se lave les mains. 

Enfin, quand vous vous lavez les dents, ne laissez pas l’eau du robinet couler inutilement. Cela peut permettre d’économiser jusqu’à 24 litres d’eau par jour. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 Victoria David, Julia Gardet

Tout
TF1 Info