Les cagnottes en ligne n’ont cessé de se populariser ces dernières années. Leur nombre a même bondi de 279 % en dix ans.
Actuellement, le fait que toutes les occasions soient bonnes pour demander de l’argent semble lasser.
Serions-nous devenus radins ? C'est la question que s'est posé le 20H de TF1.

Ces messages "Hey ! Voici la cagnotte pour l'anniversaire de Martine !", "À vot' bon cœur ! Faites pas les radins !!!", nous les recevons tous. Sans compter les mails de rappel, qui culpabilisent et ajoutent un peu de pression... mais finissent par lasser. Ce sentiment d'être trop sollicité est-il partagé ? C'est la question posée par TF1 dans le reportage en tête de cet article. "Avant, je donnais, maintenant je ne donne plus, je fais la morte", s'amuse une jeune femme rencontrée par notre équipe, qui résume une position qu'on entend de plus en plus.

Moins de donateurs, mais plus généreux

Sur Leetchi, Lydia, ou le Pot commun, le nombre de cagnottes en ligne a bondi de 279 % en dix ans. Ce ras-le-bol, est-il partagé par tous ? Les Français, donnent-ils vraiment moins qu’avant ? Notre équipe a posé la question au leader du secteur, Leetchi. "On enregistre un léger recul de l'ordre de 1% sur le nombre de participants", nous explique la directrice du marketing de la plateforme, Amandine Plas, "en revanche (...) le montant moyen est en légère hausse, de 1,6%". Donc il y aurait effectivement un peu moins de donateurs, mais ceux qui continuent à donner compensent leur absence. 

Cagnotte solidaire

L'inflation n’a pas vraiment eu d’impact sur ces plateformes, dont le modèle dépend entièrement des frais de commission, jusqu’à 6 % du montant collecté. Ce qui rapporte le plus, dans l’ordre, ce sont les anniversaires, les pots de départs, et enfin les cadeaux de naissance. 

Mais depuis peu, les cagnottes en ligne ont trouvé un nouvel usage, loin de l'atmosphère du bureau : de nombreuses causes beaucoup plus graves réussissent à se financer grâce à ces plateformes. Les cagnottes solidaires représentent aujourd’hui un quart des montants collectés. 

Parmi les bénéficiaires, notre équipe a visité un refuge animalier dans le Morbihan, qui avait été dévasté par la tempête Ciaran. Ses responsables avaient cru devoir mettre la clé sous la porte, mais une cagnotte en ligne les a remis en selle : plus de 85.000 euros ont été récoltés. Un élan de solidarité effectif et opérationnel, qui a sauvé très concrètement les animaux du parc.


La rédaction de TF1info | Reportage : David de Araujo, Alix Ponsar

Tout
TF1 Info