VIDÉO - Annecy : un Ehpad installe une foodtruck (ouvert au public) dans sa cour !

par La rédaction de TF1info | Reportage Delphine Sitbon, Maud Gatineau
Publié le 13 novembre 2023 à 11h56

Source : JT 20h WE

À Annecy, un Ehpad assure l'ambiance dans son quartier : il a décidé d'installer un foodtruck ouvert au public dans sa cour.
Des salariés de l'établissement sont aux fourneaux et à la caisse, des pensionnaires sont ravis de reprendre du service.
Le JT de TF1 vous raconte cette belle initiative.

C'est un petit camion bleu qui vend à l'heure du déjeuner des sandwichs, des salades et des plats du jour. Rien de spécial en apparence, si ce n'est son emplacement au cœur de l'Ehpad d'Annecy la Fondation du Parmelan. Deux résidentes se trouvent à la caisse : Francette et Suzanne. Avant sa retraite, Francette était commerçante. "Ça rappelle tout ce qui est commerce, clients, caisse, tout ça. Ça me donne envie de revivre de voir que je suis encore là malgré l'âge et qu'on peut faire encore de belles choses", s'enthousiasme-t-elle.

Pour déjeuner, les clients peuvent s'attabler dans le jardin de l'Ehpad. Des salariés du quartier sont déjà des habitués. "On vient régulièrement manger notre petite salade, parce que le rapport qualité prix est imbattable", assure un client. "C'est une super idée, parce qu'on peut rencontrer les personnes âgées qui n'ont pas forcément de lien social toute la journée", salue une autre. 

Au menu ce jour-là, une tartiflette réalisée le matin-même par Marc. Cuisinier à l'Ehpad, il confectionne désormais ses plats en plus grande quantité, de quoi alimenter les résidents, mais aussi le foodtruck : ce sont les mêmes repas qui sont servis, que des produits frais. Marc, dont la grand-mère était pensionnaire de l'Ehpad, explique vouloir casser les clichés sur la cuisine en Ehpad : "La plupart du temps, les gens pensent que dans ce genre de structure, on ouvre des boîtes ou bien que ce sont des sociétés extérieures qui livrent les repas... Le foodtruck permet de changer ces mentalités". 

Le foodtruck a été loué sur les fonds de l'établissement. C'est aussi un de ses salariés qui y travaille. Pour chaque repas, 1,50 euro est reversé pour la construction d'une unité Alzheimer. Face au succès, le directeur, Stéphane Richard, fourmille d'idées. Il envisage d'ouvrir une microbrasserie l'année prochaine où les résidents pourront fabriquer leur propre bière, mais aussi une micro-crèche. "Ce qu'on veut, c'est que les gens rentrent dans l'Ehpad", résume-t-il. En attendant, grâce au don d'une entreprise, il s'apprête à acheter un nouveau camion, deux fois plus grand.


La rédaction de TF1info | Reportage Delphine Sitbon, Maud Gatineau

Tout
TF1 Info