VIDÉO - Cambriolages : Toulouse lance une campagne de recrutement de voisins vigilants

Publié le 24 janvier 2024 à 15h33, mis à jour le 24 janvier 2024 à 16h01

Source : JT 13h Semaine

Pour lutter contre le fléau des cambriolages, de plus en plus d'habitants s'organisent pour surveiller leur quartier.
Il s'agit d'un réseau citoyen qui relaie à la police ce qu'ils trouvent suspect.
Une équipe de TF1 s'est rendue à Toulouse (Haute-Garonne) où se déroule une campagne de recrutement de ces voisins référents.

Toujours en alerte, Joseph surveille. Depuis quelques mois, il est voisin référent, à l'affût du moindre comportement suspect. À Toulouse (Haute-Garonne), ils sont plus de 200 comme Joseph, recrutés bénévolement par la mairie. Sylviane, elle, préfère garder l'anonymat. Elle est une des premières à avoir rejoint ce réseau citoyen il y a trois ans, suite au cambriolage de sa maison. Une effraction qui aurait pu être évitée selon elle. "Ça m'a marquée, c'est pour ça que je suis rentrée dans le dispositif", confie Sylviane. Une veille citoyenne qu'elle juge bienveillante, sans esprit de délation. "On n'est pas justicier, on ne doit pas intervenir, on ne fait que regarder ce qui se passe autour de nous", poursuit-elle.

Les référents sont en lien direct avec un policier du quartier. Ils échangent régulièrement, sont scrupuleusement choisis. Formés aux gestes de prévention, ce sont les yeux de la police. "On trouve auprès d'eux une vigilance de détail et cela est très important pour nous car on ne peut pas être partout en même temps", explique Thierry Suau, commissaire de police. 

Ce type de dispositif existe souvent à la campagne, dans les zones de gendarmerie, plus connu sous le nom de "voisins vigilants". Dans les quartiers pavillonnaires, principalement, le résultat est une baisse de 35% à 40% des cambriolages. Une campagne de recrutement vient d'être lancée par la mairie de Toulouse pour que chaque quartier ait ses propres référents.


La rédaction de TF1

Tout
TF1 Info