60 ans de l’indépendance de l’Algérie : le 5 juillet, une date hautement symbolique

Dylan Veerasamy avec AFP
Publié le 5 juillet 2022 à 6h36
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Le 5 juillet marque la date d’indépendance de l’Algérie, mais également celui du massacre d’Oran.
Ce 60e anniversaire d’indépendance, après 132 années de colonisation française, marque toujours l’histoire de l’Algérie.

Soixante ans plus tard, la plaie est toujours sensible, mais la volonté de renforcer “des liens déjà forts” est présente du côté d’Emmanuel Macron, auteur d’une lettre adressée à son homologue algérien, Abdelmadjid Tebboune. Pour les 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le président de la République a adressé une lettre de vœux au peuple algérien, réitérant “son engagement à poursuivre sa démarche de reconnaissance de la vérité et de réconciliation des mémoires des peuples algérien et français”, comme l’indique le communiqué de presse de l’Élysée.

Une indépendance réclamée

Après les accords d’Évian du 18 mars 1962, l’Algérie proclame officiellement son indépendance le 5 juillet 1962, se libérant ainsi de 132 années de colonisation française. Quelques jours auparavant, la population algérienne avait été appelée à voter pour son sort lors d’un référendum, largement remporté par le “oui” pour l’indépendance, à 99,72% des voix.

Le massacre d'Oran, une blessure toujours ouverte pour la France

Le 5 juillet marque également une date tragique pour l’Algérie et la France : à quelques heures de la proclamation de l’indépendance algérienne se produit le massacre d’Oran. Une fusillade éclate au cœur de la ville oranaise, sur la place d’Armes, là où des milliers d’Algériens célèbrent l’indépendance de leur peuple. Dans la foulée, de nombreux individus armés s’en prennent aux Européens présents sur place, provoquant la mort de nombre d’entre eux.

Au mois de janvier 2022, le président Emmanuel Macron s’était exprimé à ce sujet, indiquant qu’il était nécessaire de “regarder en face le massacre du 5 juillet 1962 à Oran, qui toucha “des centaines d’Européens, essentiellement des Français”. À l’occasion des commémorations du massacre d’Oran, une gerbe de fleurs sera déposée au Mémorial National de la Guerre d'Algérie et des Combats du Maroc et de la Tunisie, situé quai Branly, à Paris

Lire aussi

Bien que la France et l’Algérie aient connu plusieurs épisodes diplomatiques compliqués depuis l’indépendance algérienne, les relations se sont réchauffées depuis plusieurs mois, et les deux chefs d’֤État ont déjà affirmé, le 18 juin dernier, vouloir “approfondir” leurs relations.


Dylan Veerasamy avec AFP

Tout
TF1 Info