Affaire Stormy Daniels : ce qui est reproché à Donald Trump dont le procès débute ce lundi

par M.G avec AFP
Publié le 15 avril 2024 à 8h16

Source : TF1 Info

À partir de ce lundi, Donald Trump va devenir le premier ex-président de l'histoire des États-Unis à être confronté à la justice pénale.
Le milliardaire va comparaître à New York dans le cadre de l'affaire Stormy Daniels, et plus précisément de paiements maquillés destinés à acheter le silence de l'ex-star du X.
On fait le point.

Donald Trump face à la justice Le procès du milliardaire républicain dans le cadre de l'affaire Stormy Daniels s'ouvre ce lundi à New York. L'ancien pensionnaire de la Maison-Blanche, en lice pour y faire son retour en novembre prochain, doit comparaître à partir de 09h30 à Manhattan (15h30 en France). 

L'ex-dirigeant, candidat face à Joe Biden lors de la prochaine élection présidentielle, est inculpé pour 34 falsifications de documents comptables de son entreprise, la Trump Organization. Ces pièces auraient eu pour but de cacher, sous couvert de "frais juridiques", des paiements survenus dans la toute dernière ligne droite de la présidentielle de 2016 pour acheter le silence de Stormy Daniels. "Ce qui est reproché à Donald Trump, c'est d'avoir falsifié ses comptes, en pleine campagne pour pouvoir payer Stormy Daniels, une ancienne actrice pornographique avec laquelle il aurait entretenu une liaison. Ce sont 130.000 dollars qui auraient été maquillés par son équipe en dépenses légales et juridiques", résume Axel Monnier correspondant de TF1/LCI aux États-Unis, dans la vidéo en tête de cet article, 

"Des enjeux très élevés"

Ce dossier est probablement le seul qui pourra aller à son terme avant la grande échéance de novembre prochain, mettant potentiellement l'homme de 77 ans dans une position délicate avant le scrutin. En théorie, il risque une peine de prison. Au contraire, s'il est déclaré non coupable, il s'agirait d'une victoire majeure pour l'ancien chef d'État, qui ne cesse de se dépeindre en victime d'une persécution judiciaire et politique. 

"Les enjeux sont très élevés, parce que Trump et ses avocats ont réussi jusqu'à présent à ralentir les (autres) procès" sur des accusations de tentatives illégales d'inverser les résultats de la présidentielle de 2020 et sa gestion de documents classifiés, note Carl Tobias, professeur de droit de l'université de Richmond, auprès de l'AFP.  "C'est l'affaire qui pourrait lui coûter le plus cher. C'est sans doute le seul de ses procès qui devrait aller à son terme avant l'élection présidentielle et parce que la justice dispose de très nombreux témoins et preuves dans ce dossier", confirme Axel Monnier. 

En ce début de semaine, ce sont d'abord les douze jurés qui auront la charge de déclarer Donald Trump "coupable" ou "non coupable" qui vont être désignés. Un processus qui pourrait prendre plusieurs jours. Le procès à proprement parler, avec le défilé des différents témoins et parties concernées, débutera dans la foulée. Le principal intéressé a indiqué qu'il y témoignerait en personne. 


M.G avec AFP

Tout
TF1 Info