Affrontements dans une prison au Guatemala : au moins six détenus décapités

Vincent Kranen avec AFP
Publié le 20 mai 2021 à 8h11
Au moins sept détenus ont été tués à la prison pour hommes de Cantel, à 205 kilomètres de la capitale guatémaltèque.

Au moins sept détenus ont été tués à la prison pour hommes de Cantel, à 205 kilomètres de la capitale guatémaltèque.

L'essentiel

BANDES - Une émeute dans une prison surpeuplée du Guatemala a entraîné des violences très graves entre détenus ce mercredi. 500 agents des forces de l'ordre ont été dépêchés pour y rétablir l'ordre.

Un taux d'occupation carcérale supérieur à 400%. Dans le centre pénitentiaire pour hommes de Cantel, au Guatemala, où sont incarcérés des membres de gangs rivaux et des narcotrafiquants, la situation a dégénéré avec au moins sept détenus tués, dont six décapités, après un affrontement entre deux gangs ce mercredi 19 mai. "A ce stade, nous sommes au courant de la mort de sept détenus", a déclaré le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Affrontements entre gangs

Ce bilan a été confirmé par des responsables du parquet qui ont réussi à accéder à la prison de Cantel, à Quetzaltenango, à 205 km à l'ouest de la capitale. Selon le porte-parole de la Police nationale du Guatemala, l'un des gangs aurait attaqué l'autre en représailles à un incident survenu plus tôt.

La prison de Cantel dispose d'une capacité d'accueil de 500 détenus, mais en abriterait plus de 2000, toujours selon ce porte-parole guatémaltèque de la police nationale du Guatemala. Quelque 500 agents des forces de l'ordre ont dû être dépêchés pour rétablir l'ordre. Le Guatemala recense environ 3500 morts violentes chaque année, dont la moitié sont attribuées aux affrontements entre gangs ou au narcotrafic, selon les autorités.