L'Afghanistan aux mains des talibans

Le chef d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, tué par une frappe américaine à Kaboul

La rédaction de TF1info
Publié le 1 août 2022 à 23h56, mis à jour le 2 août 2022 à 17h11
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Le président américain Joe Biden a annoncé la mort du chef d'Al-Qaida, Ayman al-Zawahiri.
Le successeur de Ben Laden a été abattu par une frappe de drone sur son balcon à Kaboul, en Afghanistan.

Il était considéré comme l'un des cerveaux des attentats du 11-Septembre. Le chef d'Al-Qaida, Ayman al-Zawahiri, a été tué par une frappe de drone américain en Afghanistan, a annoncé Joe Biden dans la nuit de lundi à mardi.

"Samedi, sur mes ordres, les Etats-Unis ont mené à bien une frappe aérienne sur Kaboul, en Aghanistan, qui a tué l'émir d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri", a-t-il lancé lors d'une courte allocution en direct à la télévision. "Justice a été rendue et ce dirigeant terroriste n'est plus", a-t-il ajouté.

Les États-Unis ont mené à bien au cours du week-end une "opération antiterroriste contre une cible importante au sein d'Al-Qaïda" en Afghanistan, avait indiqué un peu plus tôt un haut responsable de l'administration américaine, sans préciser l'identité de la cible. "L'opération a été réussie et n'a fait aucune victime civile", a précisé cette source auprès de journalistes. 

C'est sur son balcon, en plein Kaboul, que l'Egyptien de 71 ans a été abattu. L'attaque au drone a été menée à l'aide de deux missiles Hellfire et sans aucune présence militaire américaine au sol, a précisé un responsable américain, preuve selon lui de la capacité des Etats-Unis "d'identifier et de localiser même les terroristes les plus recherchés au monde et de prendre des mesures afin de les éliminer".

Lire aussi

Introuvable depuis 10 ans, Zawahiri était l'un des terroristes les plus recherchés au monde. Il avait succédé à Oussama Ben Laden après que celui-ci a été tué par un commando américain au Pakistan, en 2011. Sa famille avait été repérée à Kaboul cette année par les renseignements, avant que sa présence ne soit confirmée. 

L'opération intervient près d'un an après le chaotique retrait d'Afghanistan des forces américaines, qui avait permis aux talibans de reprendre le contrôle du pays vingt ans après.

Les États-Unis avaient par ailleurs annoncé, mi-juillet, avoir tué le chef du groupe État islamique (EI) en Syrie, Maher al-Agal, lors d'une frappe de drone, opération qui avait "affaibli de façon considérable la capacité de l'EI de préparer, financer et conduire ses opérations dans la région", selon un porte-parole de l'armée américaine.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info