L'Afghanistan aux mains des talibans

Afghanistan : les talibans libèrent l'Américain Mark Frerichs, détenu depuis près de deux ans

Annick Berger avec AFP
Publié le 19 septembre 2022 à 17h50
JT Perso

Source : JT 20h WE

Le président américain a confirmé lundi la libération de l'Américain Mark Frerichs à l'occasion d'un échange de prisonniers avec les talibans.
Âgé de 60 ans, cet ingénieur vétéran de la marine était détenu depuis plus de deux ans en Afghanistan.

Il va enfin pouvoir rentrer chez lui. L'ingénieur américain Mark Frerichs, détenu depuis deux ans en Afghanistan, va être libéré par les talibans à l'occasion d'un échange de prisonniers entre les États-Unis et le régime islamiste. C'est ce qu'a confirmé ce lundi le président américain Joe Biden. "La réussite des négociations ayant conduit à la libération de Mark a exigé des décisions difficiles, ce que je n'ai pas pris à la légère", a toutefois souligné le chef d'État dans un communiqué. 

Quelques heures plus tôt, le ministre afghan des Affaires étrangères avait affirmé que les États-Unis et le régime taliban, au pouvoir à Kaboul depuis août 2021, avaient procédé à un échange de prisonniers entre un vétéran de la marine américaine et un soutien clé du mouvement islamiste, détenu depuis 17 ans par les Américains.

Qui sont les détenus échangés ?

Marc Frerichs avait été enlevé en 2020 en Afghanistan. Ce vétéran de la marine américaine travaillait en tant qu'ingénieur civil sur des projets de construction dans le pays avant d'être pris en otage. Lundi, il se trouvait à Doha, dans un "état stable", a précisé un haut responsable américain. Le 31 janvier, le président américain Joe Biden avait demandé aux talibans de libérer "immédiatement" Mark Frerichs "avant de pouvoir espérer une quelconque prise en compte de leurs aspirations à la légitimité". "Ce n'est pas négociable", avait insisté Joe Biden à l'intention du nouveau gouvernement afghan, qui n'a été reconnu par aucun pays au monde. 

L'Américain de 60 ans a été échangé avec Bashar Noorzaï, condamné à la prison à vie aux États-Unis, pour trafic d'héroïne. Il n'occupait aucune position officielle parmi les talibans, a affirmé à l'AFP le porte-parole du gouvernement Zabihullah Mujahid mais a "apporté un soutien important, y compris en armes", lors de l'émergence du mouvement islamiste dans les années 1990, a-t-il ajouté.

Proche collaborateur du mollah Omar, fondateur mythique des talibans aujourd'hui décédé, Bashar Noorzaï a combattu l'occupation soviétique avec les forces moudjahidines soutenues par les États-Unis. Lors de son procès, les procureurs américains avaient déclaré qu'il dirigeait un "réseau mondial de stupéfiants" et qu'il avait soutenu le premier régime des talibans entre 1996 et 2001.

"Succès majeurs"

Bashar Noorzaï est le deuxième détenu afghan libéré par les États-Unis au cours des derniers mois. En juin, Assadullah Haroon l'avait été après 15 ans de détention dans la prison de Guantanamo. Arrêté en 2006, ce négociant de miel entre le Pakistan et l'Afghanistan était détenu depuis dans le centre de détention américain de Cuba, sans chef d'inculpation.

Lire aussi

Ces libérations, et notamment celle de Bashar Noorzaï, sont des "succès majeurs" pour les talibans a estimé auprès de l'AFP Hekmatullah Hekmat, analyste afghan spécialisé dans la sécurité. Pour lui, désormais, "les talibans peuvent dire à leurs fantassins et aux Afghans qu'ils sont capables de ramener leurs ressortissants détenus par des groupes d'opposition". 

En août 2021, les talibans ont repris le pouvoir après 20 ans d'occupation du pays par les États-Unis et leurs alliés de l'Otan. La guerre a coûté la vie à plus de 2400 soldats américains et à plus de 3500 des autres pays de l'Otan, selon l'armée américaine. Des dizaines de milliers d'Afghans ont aussi péri.


Annick Berger avec AFP

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info