Afrique du Sud : les corps inanimés de 21 jeunes gens découverts dans une boîte de nuit

Publié le 26 juin 2022 à 10h15, mis à jour le 26 juin 2022 à 17h56
JT Perso
Comment désactiver votre Adblocker
  • Cliquez sur l'icône de votre Adblocker installé dans votre navigateur. En général elle se trouve dans le coin supérieur droit de votre écran. Si vous utilisez plusieurs adblockers, veillez à bien tous les désactiver pour pouvoir accéder à votre vidéo.
  • Suivez les instructions indiquées par votre Adblocker pour le désactiver. Vous devrez peut-être sélectionner une option dans un menu ou cliquer sur plusieurs boutons.
  • Lorsque votre Adblocker est désactivé, actualisez votre page web.
  • Remarque : Si vous utilisez le navigateur Firefox, assurez-vous de ne pas être en navigation privée.
adblock icone
Un bloqueur de publicité empêche la lecture.
Veuillez le désactiver et réactualiser la page pour démarrer la vidéo.

Source : Sujet TF1 Info

Les corps d'au moins 21 jeunes gens ont été retrouvés dans une boîte de nuit de East London, en Afrique du Sud.
Si la cause de la tragédie est encore inconnue, on évoque localement un empoisonnement.

Scène d'horreur en Afrique du Sud. Les corps d'au moins 21 personnes, un bilan revu à la hausse, ont été retrouvés à l'intérieur de l'Enyobeni Tavern, un club de nuit du township de Scenery Park, à East London, une ville d'un million d'habitants située sur la côte orientale sud-africaine. D'après les premiers témoignages, les corps inanimés ne présentent pas de lésions, écartant l'hypothèse d'une bousculade. Un empoisonnement collectif ou une intoxication au gaz sont évoqués, ce que la police ne confirme pas pour l'instant.

"Les circonstances des décès ne sont pas connues pour l'instant", a commenté le chef de la police provinciale. Des témoignages sur la position des corps semblent indiquer un incident très soudain : encore assis, allongés sur les tables, ou tombés au sol comme foudroyés. Les victimes auraient entre 18 et 20 ans, avait affirmé dans un premier temps un porte-parole de la police, alors que des témoignages locaux ont évoqué des personnes mineures.

Les jeunes gens s'étaient rassemblés à l'Enyobeni Tavern pour y célébrer un anniversaire, selon certaines sources et la tragédie se serait déroulée en fin de nuit. Une foule de proches s'est rassemblée autour de la boîte de nuit aux premières heures de l'aube, où un cordon policier leur barre l'accès à la taverne. 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info