En Algérie, une série d'incendies ont causé la mort de 30 personnes depuis le début de l'été, dont la plupart le 17 août.
Plusieurs centaines d'habitants ont été évacués.
Aucun bilan des surfaces brûlées n'a été communiqué, mais des dizaines de feux sont en cours.

30 morts et des dizaines de blessés en moins de deux mois. De l'autre côté de la Méditerranée, aussi, les incendies font rage en Algérie depuis le début de l'été. Mercredi 17 août, selon la protection civile algérienne et les médias locaux, "deux femmes, une mère de 58 ans et sa fille de 31 ans, sont mortes à Sétif", dans l'est du pays. 24 autres personnes sont décédées à El Tarf (est), le même jour, a indiqué le ministre algérien de l'Intérieur Kamel Beldjoud. Au total, depuis le début de la saison estivale, le bilan humain s'élève à 30 morts. 

Selon les mêmes sources locales, 14 des 48 départements algériens sont touchés par des incendies. À Souk Ahras, frontalière de la Tunisie, des images impressionnantes montrent des habitants fuyant leurs maisons face aux flammes. Dans cette ville, quatre personnes ont été brûlées à divers degrés et 41 autres souffrent de difficultés respiratoires, selon un dernier bilan. Selon les médias locaux, 350 habitants auraient été évacués. 

"Trente-neuf incendies dans 14 wilayas (préfectures) sont en cours", a indiqué la protection civile en précisant que la wilaya d'El Tarf, également frontalière de la Tunisie, enregistre le plus grand nombre d'incendies avec 16 feux en cours. Des hélicoptères bombardiers d'eau ont été mobilisés dans trois départements. Plusieurs hectares sont partis en fumée, mais aucun chiffre n'a encore été annoncé par les autorités.

90 morts dans les incendies monstres de 2021

Depuis le début de l'été, le pays est en proie aux flammes, avant ces derniers incendies, le bilan était de quatre victimes. Malgré le fait que l'Algérie soit le pays le plus étendu du continent en Afrique, il ne compte que 4,1 millions d'hectares de forêts. Dans le même temps, le taux de reboisement - le fait de recréer des zones boisées dans des territoires ayant subi une déforestation totale - est de seulement 1,76%.

Chaque année, le nord du pays est touché par des feux de forêt, mais ce phénomène s'accentue d'année en année sous l'effet aussi des changements climatiques. L'été 2021 avait été le plus meurtrier, au moins 90 personnes étaient mortes dans des feux de forêt qui ont ravagé le nord du pays où plus de 100.000 hectares de taillis sont partis en fumée. 


Benoit Leroy (avec AFP)

Tout
TF1 Info