Allemagne : ce que l'on sait de l'étudiant de 18 ans qui a ouvert le feu dans un amphithéâtre

La rédaction de TF1info
Publié le 25 janvier 2022 à 6h30, mis à jour le 25 janvier 2022 à 9h44
L'auteur de la fusillade en Allemagne est un jeune étudiant de 18 ans.

L'auteur de la fusillade en Allemagne est un jeune étudiant de 18 ans.

Source : Daniel ROLAND / AFP

Une fusillade sanglante fait plusieurs blessés à l'université d'Heidelberg, l'assaillant est mort
L'auteur, un étudiant allemand de 18 ans, souffrirait d'une "maladie psychique de longue date".
Dans son sac à dos, "plus d'une centaine de munitions" ont été retrouvées, selon les enquêteurs.

L'Allemagne est sous le choc. L'auteur d'une fusillade lundi dans un amphithéâtre de l'université de Heidelberg, qui a tué une jeune femme et blessé trois autres personnes, était un Allemand de 18 ans, étudiant en sciences, a indiqué le président de la police locale.

"Les armes (que le tireur portait avec lui, ndlr) ont été achetées à l'étranger", a ajouté Siegfried Kollmar alors que les motivations de cet homme restent, selon le parquet, encore à déterminer.

Nous ne pouvons pas afficher ce tweet.


Twitter conditionne l'affichage des tweet au dépôt de traceurs “réseaux sociaux” permettant de suivre votre navigation sur nos services.

Pour afficher ce post, vous pouvez cliquer sur “paramétrer mes cookies” et accepter les traceurs liés à la finalité “réseaux sociaux”.

Sans une telle acceptation, vous ne pourrez pas accéder à ce tweet.

Pour plus d’information, visitez la politique « cookies » Twitter.

Toutefois les enquêteurs ont averti lors d'une conférence de presse que "de premiers indices" montraient qu'il souffrait "d'une maladie psychique de longue date".

Le jeune homme, un étudiant en sciences de cette université, qui s'est suicidé après son forfait intervenu en milieu de journée, avait ouvert le feu "autour de lui", selon un porte-parole de la police de Mannheim, alors que se tenait un cours dans cette université, la plus ancienne d'Allemagne.

Plus d'une centaine de munitions

Les enquêteurs ont retrouvé dans son sac à dos "plus d'une centaine de munitions" et l'auteur de la fusillade ne disposait pas d'un permis de port d'arme, selon Siegfried Kollmar, qui a souligné qu'il avait agi seul et qu'il n'était pas connu des services de police auparavant.

Selon les enquêteurs, il a envoyé un message sur Whatsapp juste avant la fusillade affirmant : "les gens doivent être punis maintenant", exprimant également son vœu de funérailles en mer, a ajouté le chef de la police.

Le chancelier allemand Olaf Scholz a fait part de sa "consternation" après la fusillade intervenue lundi dans un amphithéâtre de l'université de Heidelberg qui a fait un mort et trois blessés.

"J'ai le cœur brisé en apprenant une telle nouvelle", a souligné le dirigeant social-démocrate alors qu'une jeune femme a succombé à ses blessures à l'hôpital tandis que trois autres personnes ont été blessées par un tireur qui s'est ensuite suicidé dans l'enceinte du campus.


La rédaction de TF1info