Les 20 et 21 janvier, des manifestations contre l'AfD, le parti d'extrême droite, ont été organisées dans plusieurs villes allemandes.
À Munich, le rassemblement a été interrompu par la police en raison de l'affluence.

Le mouvement est d'une telle ampleur qu'il a provoqué l'intervention des autorités allemandes, dimanche 21 janvier. Des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue tout au long du week-end en Allemagne pour protester contre l'AfD, le parti d'extrême droite qui grimpe dans les sondages.

Trop de monde à Hambourg et Munich

Après 250.000 manifestants décomptés samedi 20 janvier dans des dizaines de villes, d'autres rassemblements ont été organisés ce dimanche dans des villes comme Berlin, Bonn ou Cologne. À Munich, il a même dû être interrompu en plein milieu à cause du monde qui avait fait le déplacement. Une décision prise par l'organisateur de la manifestation lui-même, selon qui la sécurité des 80.000 participants ne pouvait plus être assurée, relate le Zeit Oline

Deux jours plus tôt, une autre manifestation avait été annulée à Hambourg pour les mêmes raisons. C'est que le mouvement d'opposition à l'extrême droite allemande est considérable depuis les révélations du 10 janvier par un média d'investigation, Correctiv, sur l'existence d'un projet d'expulsion de millions d'immigrés lors d'une réunion entre des extrémistes néonazis et des responsables de l'AfD, en novembre dernier.

Parmi les participants, étaient présents des membres du parti d'extrême droite ainsi qu'une figure de la mouvance identitaire radicale, l'Autrichien Martin Sellner, qui a affirmé y avoir parlé de "remigration" selon la presse allemande. De nombreux responsables politiques ont depuis dit leur émotion, dont le chancelier Olaf Scholz qui a appelé "chacun à prendre position - pour la cohésion, pour la tolérance, pour notre Allemagne démocratique".

Plus de 1,4 million de personnes dans les rues contre l'AfD

En tout, ce sont plus de 1,4 million de personnes qui ont manifesté depuis vendredi dans des dizaines de villes à travers l'Allemagne contre le parti d'extrême droite AfD et son idéologie radicale, ont estimé dimanche deux des organisations qui appelaient à cette mobilisation. "Rien que dimanche, des actions de protestation ont eu lieu dans une quarantaine de villes, un signal clair contre l'AfD et les dérives droitières dans la société allemande", ont indiqué dans un communiqué l'organisation Friday for Future et l'alliance citoyenne Campact. 

La police n'a pas communiqué de chiffres globaux pour l'ensemble de ces rassemblements.


C.Q

Tout
TF1 Info