La famille de Michael Schumacher a remporté un procès contre le magazine allemand Die Aktuelle.
Le titre de presse avait publié un faux entretien, réalisé par intelligence artificielle (IA), de l'ancien champion de Formule 1.
Gravement blessé en 2013, ce dernier n'est plus apparu en public depuis.

C'est une interview factice qui avait fait polémique outre-Rhin. La famille de Michael Schumacher, ancien pilote légendaire de Formule 1, a remporté ce jeudi le procès qui l'opposait au magazine allemand Die Aktuelle. L'an dernier, le titre de presse avait publié un faux entretien du champion du monde automobile. Il s'agissait d'un article créé de toutes pièces, grâce à une technologie d'intelligence artificielle (IA), sans que cela soit explicitement mentionné au sein du journal.

"Nous avons gagné le procès et ne ferons aucun autre commentaire", a simplement commenté Sabine Kehm, porte-parole des proches de Michael Schumacher. Ce dernier a subi un grave traumatisme crânien en 2013 lors d'un accident de ski dans les Alpes françaises. Depuis, sa famille cultive une discrétion totale autour de l'ex-figure du sport automobile, qui n'est plus apparu en public depuis sa blessure. Le tabloïd allemand Bild a rapporté jeudi que celle-ci avait reçu 200.000 euros de dommages et intérêts, un montant non confirmé par les intéressés.

Concernant l'équipe du magazine mis en cause, l'éditeur du titre, qui appartient au groupe Funke, avait à l'époque présenté des excuses publiques à Schumacher et à sa famille. La directrice générale de l'entreprise a qualifié cet article comme étant "de mauvais goût et trompeur". "Il ne répond en aucun cas aux normes journalistiques que nous – et nos lecteurs – attendons d'un éditeur comme Funke", avait-elle ajouté. Anne Hoffmann, rédactrice en chef de Die Aktuelle, avait aussi été licenciée, bien que la justice allemande vienne d'invalider cette décision.


T.A. avec AFP

Tout
TF1 Info