Allemagne : un mort et plusieurs blessés après l'attaque dans un amphithéâtre de l'université de Heidelberg

La rédaction de LCI
Publié le 24 janvier 2022 à 14h24, mis à jour le 24 janvier 2022 à 19h52
La scène à l'origine de cette fake news s'est déroulée à Francfort.

La scène à l'origine de cette fake news s'est déroulée à Francfort.

Source : Odd ANDERSEN / AFP

Plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque dans le sud-ouest de l'Allemagne.
Une jeune femme est morte, ont annoncé les autorités
L'auteur de l'attaque, un garçon de 18 ans, se serait suicidé, selon le quotidien allemand Bild.

Une jeune femme est morte et plusieurs personnes ont été blessées lundi dans une attaque perpétrée par un homme muni d'une "arme longue" dans un amphithéâtre d'une université du sud-ouest de l'Allemagne, a annoncé la police locale, ajoutant que l'assaillant était mort. 

La police avait dans un premier temps indiqué que quatre personnes avaient été blessées par un tireur qui s'est ensuite suicidé mais l'une des victimes est décédée des suites de ses blessures, à l'hôpital. Selon les informations de Die Welt, les faits se sont déroulés sur le campus de l'université de Heidelberg aux alentours de 12h45. "Un individu a blessé plusieurs personnes dans un amphithéâtre avec une arme longue. L'auteur lui-même est mort", a expliqué la police de Mannheim dans un communiqué. 

Elle n'a cependant pas précisé les conditions de ce décès alors que les forces de l'ordre sont arrivées en nombre sur les lieux. Selon le quotidien Bild, le tireur s'est suicidé. La police a également indiqué qu'elle n'avait "pas connaissance d'une lettre de revendication", tout en appelant l'opinion publique à éviter les spéculations. 

En début de soirée, la police locale a précisé que l'assaillant était âgé de 18 ans, de nationalité allemande. Les armes qu'il portait ont toutefois été achetées à l'étranger.

Nous ne pouvons pas afficher ce tweet.


Twitter conditionne l'affichage des tweet au dépôt de traceurs “réseaux sociaux” permettant de suivre votre navigation sur nos services.

Pour afficher ce post, vous pouvez cliquer sur “paramétrer mes cookies” et accepter les traceurs liés à la finalité “réseaux sociaux”.

Sans une telle acceptation, vous ne pourrez pas accéder à ce tweet.

Pour plus d’information, visitez la politique « cookies » Twitter.

Selon les informations de la chaîne publique Südwestrundfunk (SWR), l'université d'Heidelberg a demandé par mail à ses étudiants de ne pas se rendre sur le campus du quartier de Neuenheimer Feld. Il n'y aurait cependant "plus de menace imminente", selon SWR.

Ce site universitaire, situé sur la rive nord du fleuve Neckar, accueille notamment des facultés de sciences naturelles, des départements du centre hospitalier universitaire et le jardin botanique. L'université d'Heidelberg, fondée en 1386, est la plus ancienne université d'Allemagne. Cet établissement de recherche est une université d'État, avec un large éventail de cursus, des sciences humaines à la médecine, et est situé dans le Bade-Wurtemberg (sud-ouest), entre Stuttgart et Francfort.

La devise de l'université est "Semper apertus" - "toujours ouvert" - et l'institution affiche sa volonté de travailler dans un esprit d'ouverture et de tolérance.

"J'ai le cœur brisé en apprenant une telle nouvelle", a réagi le chancelier allemand Olaf Scholz lundi en fin d'après-midi, faisant part de sa "consternation".


La rédaction de LCI