La faction Scorpions du "Cártel del Golfo", accusé de l'enlèvement de quatre Américains et du meurtre de deux d'entre eux, aurait diffusé une lettre d'excuses.
Cette note manuscrite a été relayée, jeudi 9 mars, par les médias américains et l'Associated Press, qui en ont obtenu une copie.
L'organisation criminelle a aussi remis aux autorités locales cinq de ses membres, présentés comme les auteurs présumés.

Une mea culpa pour le moins surprenant. Vendredi 3 mars, quatre Américains ont traversé la frontière avec le Mexique au volant d'un monospace blanc immatriculé en Caroline du Nord avant d'être visés par tirs puis enlevés par des hommes armés. Quatre jours plus tard, les corps sans vie de deux d'entre eux ont été retrouvés. Accusé d'être responsable de l'enlèvement et du double meurtre, le Cartel du Golfe, le plus ancien groupe criminel mexicain, a présenté ses excuses. Plusieurs médias locaux ont publié, jeudi 9 mars, une lettre attribuée à l'organisation basée à Matamoros, dans le Tamaulipas, État frontalier du Texas.

Dans ce document manuscrit, dont l'Associated Press a obtenu une copie, la faction Scorpions du "Cártel del Golfo" affirme "réprouver énergiquement" les faits et demande pardon aux habitants de Matamoros, où a eu lieu l'enlèvement, à la famille d'une femme victime d'une balle perdue, aux quatre Américains ainsi qu'à leurs proches. Selon la lettre présumée du Cartel du Golfe, les ravisseurs ont agi sans l'autorisation de leur hiérarchie. D'où la décision de les remettre aux mains des autorités.

Les ravisseurs auraient agi sans ordre

"Nous avons décidé de renvoyer ceux qui étaient directement impliqués et responsables des événements, qui ont à tout moment agi sous leur propre décision et leur manque de discipline", fait savoir l'organisation criminelle, ajoutant que ces membres avaient enfreint ses règles, qui incluent "le respect de la vie et du bien-être des innocents". Les médias mexicains ont publié une série de photos montrant ladite note d'excuses, accrochée sur le parebrise d'un véhicule recherché par la police, où ont été retrouvées cinq personnes ligotées. Les autorités n'ont pas confirmé s'il s'agissait bien des auteurs présumés. Jusqu'à présent, le parquet mexicain n'a fait état que de l'arrestation d'un suspect, qui montait la garde près des personnes enlevées.

Le procureur général de Tamaulipas, Irving Barrios, avait assuré que la principale piste sur laquelle les enquêteurs travaillaient était celle d'un "malentendu" de la part des criminels. Selon une source de l'administration américaine proche du dossier à CNN, les quatre Américains auraient pu être confondus avec des trafiquants de drogue haïtiens. Les deux survivants sont rentrés aux États-Unis, où ils reçoivent des soins médicaux. Les corps des deux Américains morts ont eux été rapatriés.


Y.R. avec AFP

Tout
TF1 Info