Ancien secrétaire d'État américain dont le discours à l'ONU avait déclenché la guerre d'Irak, Colin Powell est mort du Covid-19

Publié le 18 octobre 2021 à 14h24, mis à jour le 18 octobre 2021 à 16h52

Source : TF1 Info

DISPARITION - Secrétaire d'État sous George W. Bush, Colin Powell est décédé, ont indiqué les membres de sa famille. Il avait 84 ans. Son discours, tenu à l'ONU et au cours duquel il avait brandi une fiole d'anthrax, avait conduit à la guerre d'Irak en 2003.

L'ancien secrétaire d'Etat sous George W. Bush, Colin Powell, est décédé à l'âge de 84 ans de "complications liées au Covid-19", a annoncé sa famille lundi. "Nous avons perdu un mari, un père, et grand-père remarquable et aimant, et un grand Américain", ont-ils déclaré dans un communiqué sur Facebook, indiquant que l'ancien responsable républicain avait été vacciné.

L'homme du mensonge qui a mené à la guerre d'Irak

 En 2003, le secrétaire d'État avait prononcé à l'ONU un discours qui a changé la face du monde, au cours duquel il avait brandi une fiole censée être remplie d'anthrax et avait assuré disposé de preuves corroborant la présence en Irak, d'armes de destruction massive. Des preuves dont il a admis, dans un livre intitulé "J'ai eu de la chance" (Editions Odile Jacob), qu'elles étaient fausses.  C'est sur cette base que la guerre d'Irak avait été déclenchée.

M. Powell a été le premier Afro-Américain à avoir occupé le poste de chef d’état-major des armées, avant de devenir chef de la diplomatie américaine sous la présidence républicaine de George W. Bush.

Sur Twitter, les Bush ont rendu hommage à un grand serviteur de l'État, "qui avait commencé en tant que soldat pendant la guerre du Vietnam. (...) Il était tellement apprécié des Présidents qu'il a reçu la médaille présidentielle de la Liberté à deux reprises." 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info