Après l'Utah, les Pays-Bas ou la Roumanie, un nouveau monolithe a poussé en Pologne

Audrey Parmentier
Publié le 10 décembre 2020 à 16h45
Ce jeudi 10 décembre, un nouveau monolithe a été découvert en Pologne.

Ce jeudi 10 décembre, un nouveau monolithe a été découvert en Pologne.

Source : Wojtek RADWANSKI / AFP

PARANORMAL - Un nouveau bloc de métal a été découvert en Pologne, ce jeudi 10 décembre. Après les États-Unis, la Roumanie ou encore la France, il s'agit du sixième obélisque géant recensé dans le monde en quelques semaines.

Cela devient presque habituel. À tel point que les passants ne sont plus étonnés. "Je m'attendais à une sorte d'expérience métaphysique mais ce n'est pas vraiment impressionnant", déclare une passante visitant le site. Ce jeudi, un nouveau monolithe en métal a surgi dans la capitale polonaise - soit le sixième aperçu dans le monde depuis quelques semaines. 

D'une surface argentée, l'obélisque géant mesure environ trois mètres de haut. Il est planté dans le sable de la berge sauvage, près d'un pont. "Une installation mystérieuse et inhabituelle a émergé sur une plage de la rive droite", ont indiqué les autorités municipales sur leur site Facebook. 

La Pologne n'est pas le seul pays concerné par cette nouvelle épidémie de monolithes. Cette étrange série de découvertes commence mi-novembre, lorsqu'on aperçoit une structure étincelante en métal sur le sol rouge du désert de l'Utah, aux États-Unis. Fait encore plus étonnant : le monstre de métal disparait quelques jours plus tard. Peu de temps après, c'est au tour de la Roumanie, du Royaume-Uni, et même de la France d'être "envahis" par la monolithique aiguë. 

Avant la Pologne, le dernier obélisque en date a été aperçu aux Pays-Bas, ce lundi, par des randonneurs. Cependant, il faut noter que l'objet n'était pas aussi étincelant que les précédents. "Je me suis approché mais il n'y avait rien à remarquer autour du monolithe, a confié le randonneur Thijs de Jong à Omrop Fryslan. C'était comme s'il avait été déposé depuis le ciel. "

L'énigme perdure autour de ces oeuvres

Si ces monolithes ne viennent pas du ciel, quelle serait leur origine ? Pour l'instant, le mystère plane autour des auteurs de ces œuvres. Aux Pays-Bas, certains médias locaux affirment qu'il pourrait s'agir d’une opération publicitaire menée par une "association du réveillon de la Saint-Sylvestre ", une tradition dont l’objectif est d’attirer l’attention du public néerlandais sur un village ou une association. Mais l'autre option plus probable serait qu'un collectif d'artistes en soit à l'origine.

Pour l'instant, seule la paternité du monolithe de l'Utah a été revendiquée par un collectif appelé The Most Famous Artist. Ils ont d'ailleurs profité de la popularité de leur énorme tour de métal sur Instagram en proposant l'obélisque au prix de 45 000 dollars (environ 37.000 euros). Cependant, ils n'ont pas réagi au sujet des autres monolithes. 

Sur les réseaux sociaux, ces découvertes sont devenues virales. Pour comprendre, il faut quitter la réalité pour se rendre du côté de la fiction. En effet, beaucoup d'internautes notent des similarités avec les étranges monolithes extraterrestres accélérant grandement les progrès de l'humanité dans le classique de la science-fiction "2001, l'Odyssée de l'espace", un film de Stanley Kubrick et un roman d'Arthur C. Clarke. Qui sera le prochain pays sur la liste ?


Audrey Parmentier

Tout
TF1 Info