Italie : avec Giorgia Meloni, l'extrême droite prend le pouvoir

Après la victoire de l'extrême droite aux législatives, que va-t-il désormais se passer en Italie ?

Aurélie Loek avec AFP
Publié le 26 septembre 2022 à 8h00
JT Perso

Source : TF1 Info

La coalition emmenée par la candidate d'extrême droite Giorgia Meloni a remporté les législatives italiennes, ce dimanche 25 septembre.
Cette victoire engage désormais à un long processus qui doit aboutir à la formation d'un gouvernement.
Celui-ci ne devrait pas advenir avant quatre à douze semaines.

Si la victoire est annoncée, c'est encore un long chemin qui attend Giogia Meloni avant la nomination d'un gouvernement. Car suite aux élections législatives, s'ouvre un processus avec plusieurs étapes incompressibles, qui peuvent mener à un à deux mois d'attente avant sa proclamation.

En effet, si Silvio Berlusconi n'a eu besoin que de 24 jours en 2008 pour emménager à Palazzo Chigi, siège de l'exécutif, il a fallu pas moins de 89 jours à Giuseppe Conte en 2018 pour réaliser le même parcours. Retour sur les prochains moments qui attendent Giorgia Meloni et qui vont rythmer la vie politique italienne de ces prochains jours.

Les deux chambres réunies le 15 octobre au plus tard

Résultats officiels. La victoire est certaine pour la candidate néo-fasciste Giorgia Meloni, cependant, les résultats officiels ne sont pas encore arrêtés. Le ministère de l'Intérieur continue de les publier suite au dépouillement des bulletins et le résultat définitif, ou presque, devrait être connue ce lundi 26 septembre, dans la journée. 

Réunion des deux chambres. Suite aux élections législatives, les nouveaux élus du Sénat et de la Chambre des députés doivent, selon la Constitution, se réunir dans un délai de 20 jours après la tenue des élections, soit le 15 octobre au plus tard. Lors de leur première réunion plénière, ils doivent élire leurs présidents respectifs et ce n'est qu'à ce moment que commence le processus de nomination du gouvernement.

Deux à sept jours pour nommer le nouveau chef du gouvernement

Le rôle de Sergio Mattarella. Le processus de nomination du nouveau chef de gouvernement débute avec des consultations qui sont menées par le président de la République italien, Sergio Mattarella. La tradition politique veut qu'il discute d'abord avec les présidents des deux chambres, suivis par les chefs des principaux partis et éventuellement les chefs des groupes parlementaires. Si le résultat du scrutin est clair, ces consultations sont brèves - deux jours environ -, mais s'il ne l'est pas, elles peuvent durer jusqu'à une semaine. 

Lire aussi

Le temps de "réserve". Après quoi, le chef d'État donne mandat à une personnalité pour former un nouveau gouvernement. Cette dernière accepte le mandat "avec réserve", entame les négociations avec ses alliés concernant les postes ministériels et le programme. À l'issue de ces négociations, si tout va bien, le candidat pressenti se rend chez le président et "lève sa réserve".

Proclamation du nouveau gouvernement. Dans la foulée, le nouveau gouvernement est annoncé et prête serment devant le président de la République le jour même ou le lendemain au plus tard. Après quoi, une cérémonie de passation de pouvoirs avec le gouvernement sortant est organisé au Palazzo Chigi.


Aurélie Loek avec AFP

Tout
TF1 Info