28.000 Saoudiennes veulent devenir les premières conductrices de train du pays

A. LG
Publié le 17 février 2022 à 15h05
GIUSEPPE CACACE / AFP

GIUSEPPE CACACE / AFP

Source : GIUSEPPE CACACE / AFP

Une compagnie ferroviaire, qui recrute 30 conductrices de train en Arabie saoudite, affirme avoir reçu près de 30.000 candidatures.
Les heureuses élues seront les premières de l'histoire du pays à être embauchées pour ce poste.

Jamais aucune femme n'a occupé ce poste dans le pays. La filiale de la compagnie ferroviaire Renfe en Arabie saoudite organise le recrutement des trente premières conductrices de train de l'histoire du royaume et affirme avoir reçu à ce titre pas moins de 28.000 candidatures en un mois pour les épreuves de sélection. Plus de la moitié des candidates se sont déjà soumises à un premier test en ligne, qui évaluait principalement leur dossier scolaire et leur niveau d'anglais. L'âge des postulantes oscille entre 22 et 30 ans. 

Une année de formation rémunérée

À l'issue du processus de recrutement, et après une année de formation rémunérée, les heureuses élues conduiront le train reliant les villes saintes de La Mecque et Médine, le premier train à grande vitesse construit au Moyen-Orient. Les sessions de formation devraient débuter à la mi-mars.

Lire aussi

Si l'Arabie saoudite a enregistré, pendant plusieurs décennies, l'un des plus faibles taux au monde de participation des femmes au marché du travail, un certain nombre de réformes sociales adoptées ces dernières années ont permis de commencer à faire évoluer les choses. Après la fin de l'interdiction de conduire pour les femmes et l'assouplissement des lois sur la tutelle masculine pour permettre aux femmes de voyager librement, la place de ces dernières sur le marché du travail a presque doublé au cours des cinq dernières années pour atteindre 33%. Plus de femmes que d'hommes sont même entrées sur le marché du travail au cours du premier semestre de l'année dernière.


A. LG

Tout
TF1 Info