Argentine : le Congrès adopte la loi légalisant l'avortement

La rédaction de LCI avec l'AFP
Publié le 30 décembre 2020 à 9h48, mis à jour le 30 décembre 2020 à 11h41
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

VICTOIRE - Ce mercredi, l'Argentine a légalisé le droit à l'avortement après un débat de douze heures au Sénat. Des milliers de personnes ont fêté ce vote à proximité du Sénat.

Une grande victoire pour les Argentines et les droits des femmes en Amérique Latine. Le Congrès argentin a adopté ce mercredi la loi légalisant l'avortement, après un vote des sénateurs en faveur du texte, après plus de douze heures de débat, a annoncé la présidente du Sénat Cristina Kirchner. Déjà approuvé par les députés le 11 décembre, le texte, qui autorise l'interruption volontaire de grossesse jusqu'à 14 semaines de grossesse, a été adopté avec 38 voix pour, 29 contre et une abstention, tandis que des milliers de partisans du "oui" ont manifesté leur joie devant le Sénat à l'issue du vote.

"Après tant de tentatives et des années de lutte qui ont fait couler du sang et nous ont coûté des vies, aujourd'hui nous avons enfin fait l'Histoire. Aujourd'hui, nous laissons un monde meilleur pour nos enfants", a lancé à nos confrères de l'AFP Sandra Lujan, une psychologue de 41 ans, qui participait à la veillée organisée par les partisans de l'avortement, reconnaissables à leur couleur verte.

Jusqu'ici, l'avortement n'était permis en Argentine qu'en cas de viol ou de danger pour la vie de la mère, selon une loi datant de 1921. Alors que les députés avaient adopté le texte par 131 voix pour, 117 contre et 6 abstentions, le vote du Sénat, réputé plus conservateur, semblait loin d'être acquis. En 2018, il avait rejeté par sept voix un texte similaire dans un pays encore très catholique et profondément divisé sur la question. 


La rédaction de LCI avec l'AFP

Tout
TF1 Info