D’après un compte pro-russe, Olena Zelenska, épouse du président ukrainien, se trouverait actuellement à Nice, en France.
Mais la photographie relayée de la première dame a été retouchée.
La version originale représente… une créatrice anglaise de maillots de bain.

Alors que Volodymyr Zelensky a promis aux Ukrainiens de se battre contre l’envahisseur russe depuis Kiev, et inonde régulièrement les réseaux sociaux de sa présence dans la ville, sa femme aurait fui le pays. La rumeur circule depuis quelques jours sur des comptes de propagande russe. 

Sur Telegram, une chaine russosphère a partagé une photo d’Olena Zelenska, prise dans le sud de la France, d’après la légende : "En pleine opération spéciale, la femme de Zelensky a été retrouvée à Nice. Une femme qui ressemble plus qu'énormément à Madame Elena Zelenskaya a été capturée sur l'une des plages de la Côte d'Azur". Le cliché montre donc une jeune femme blonde, semblant être la Première dame ukrainienne et marchant le long d’une terrasse. Cette dernière, vêtue d’une veste blanche et d’un jean clair, ne regarde pas l’objectif, ce qui donne l’impression d’une photo volée. 

Mais est-elle authentique pour autant ? D’abord, Olena Zelenska n’a pas été prise en photo dans cette tenue au cours des derniers jours, d’après ses comptes officiels sur Instagram et Twitter. Cela dit, la Première dame est plus occupée à diffuser des images du conflit ou de son époux en chef de guerre que de se mettre en avant sur les réseaux sociaux. 

Sur Telegram, une photo circule, censée représenter la première dame ukrainienne en fuite en France
Sur Telegram, une photo circule, censée représenter la première dame ukrainienne en fuite en France - Telegram (capture écran)

Attardons-nous sur la photo censée la représenter sur la côte d’Azur. En réalité, celui-ci se retrouve… sur un site pornographique étranger, qui publie des photos de célébrités dans des poses ou tenues suggestives. Or, sur le cliché, ne figure pas du tout Olena Zelenska… mais une autre jeune femme blonde, les cheveux lâchés et cette fois sans tee-shirt sous sa veste blanche. Une légende mentionne une certaine "Kimberley Garner, sans soutien-gorge à une fête sur un yacht". Sur la page, une dizaine de photos de la jeune femme, qui n’est autre qu’une créatrice de maillots de bain et célèbre mannequin anglaise.

Ici, la mannequin Kimberley Garner sur un site de pornographie croate
Ici, la mannequin Kimberley Garner sur un site de pornographie croate - Capture écran

Une recherche inversée de ce cliché, dont la qualité suggère qu’il s’agit-là de la version originale, sur le site Yandex permet de dater le moment capturé. Il semble que cette série de photos ait été prise à Cannes, en mai 2019, à l’occasion du festival de cinéma. Plusieurs sites, comme celui-ci, renvoient à des images de Kimberley Garner, en chemise blanche tout sourire au bord d’un bateau, à cette date. Mais aucun ne représente l’Anglaise avec le même accoutrement que la photo de départ, que l’on retrouve donc seulement sur un site pornographique. 

Sauf que la mannequin est très active sur Instagram et ce, depuis des années. Elle a donc créé des albums de "stories" pour chacun des événements de sa vie, comme ses vacances… ou le festival de Cannes, en 2019. Dans cet album, Kimberley Garner figure bien avec la fameuse veste blanche et le fameux jean clair. Ses baskets blanches aux bandes colorées, repérées sur la photo de départ, sont également reconnaissables dans deux vidéos. Sur la seconde, la mannequin est sur un bateau en compagnie d’amies. Il semble que c’est cet instant qui a été capturé… et qui ressort donc aujourd’hui comme de la propagande russe. 

La créatrice anglaise Kimberley Garner à Cannes en 2019. Sa tenue correspond à la photo détournée
La créatrice anglaise Kimberley Garner à Cannes en 2019. Sa tenue correspond à la photo détournée - Instagram Kimberley Garner

Par conséquent, la Première dame n'est pas celle figurant sur le cliché, qui remonte à plus de trois ans : il s'agit bien d'une mannequin anglaise au moment du festival de Cannes. Et par déduction, elle n'a pas non plus été "retrouvée à Nice", comme le prétend ce compte pro-russe qui relaye un montage. Dans ce conflit, Olena Zelenska n’est pas la première à faire les frais de la désinformation russe, visant à déstabiliser la population ukrainienne. Dans les premiers jours de l’invasion russe, son époux avait, lui aussi, fait l’objet de rumeurs le disant en fuite de la ville de Kiev.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline QUEVRAIN

Tout
TF1 Info