Attention à cette vidéo de Justin Trudeau où il affirme avoir "payé les médias"

Publié le 2 février 2022 à 20h20
Des internautes ont découpé les propos de Justin Trudeau afin de laisser croire qu'il reconnaissait la "corruption" entre les médias et la politique.
Des internautes ont découpé les propos de Justin Trudeau afin de laisser croire qu'il reconnaissait la "corruption" entre les médias et la politique. - Source : Twitter

Des internautes pensent savoir que Justin Trudeau a reconnu la "corruption" entre médias et politique.
La vidéo utilisée est authentique, mais sortie de son contexte, et date de 2019.

Il est au centre des discussions de la complosphère française depuis plusieurs jours. Le Premier ministre canadien, en plein bras de fer contre les camionneurs anti-restrictions du pays, est la source de nombreux fantasmes depuis le début du mouvement "Convoi de la liberté". Si bien que, ce mercredi 2 février, des internautes affirment que Justin Trudeau a "reconnu" la "corruption" entre les médias et la sphère politique. Sauf que la vidéo est sortie de son contexte.

Une pique à l'encontre des journalistes

Dans la séquence, vue plus de 110.000 fois en quelques heures, on entend très clairement le Premier ministre déclarer que les médias "nous [le gouvernement] ont laissé tranquille pour une très bonne raison. Parce que nous les payons 600 millions de dollars". Une vidéo reprise par de nombreuses figures de la complosphère, qui y voient la preuve que "c'est en achetant les journalistes que les gouvernants imposent leurs narratifs mensongers", comme l'a résumé une internaute. 

La vidéo est bien authentique. Mais déforme complètement les propos de Justin Trudeau. La séquence, qui remonte à 2019, est issue d'une rencontre tenue à la Tribune de la presse parlementaire canadienne en mai, comme l'écrivait à cette époque l'AFP Factu. C'est lors de ce rendez-vous annuel entre journalistes accrédités et figures de la politique que Justin Trudeau a évoqué en plaisantant les subventions promises par son gouvernement aux médias. Cette aide, de 595 millions de dollars canadiens, avait à l'époque été qualifiée de "cadeau"  à la presse, voire d'une quête d'"influence".

C'est pourquoi le Premier ministre avait ironisé sur ce "financement" si mal vu. Et ce, en évoquant les "titres stellaires" des journalistes à son égard, qu'il aurait obtenus en "graissant un peu la patte". C'est la phrase entendue dans la vidéo partagée sur les réseaux sociaux. Un extrait que l'auteur a bizarrement choisi de recouvrir d'une image de Justin Trudeau. Et pour cause, au même moment sur l'écran, apparaissaient des titres peu élogieux (visibles sur la vidéo originale, ici). À savoir, entre autres, "Justin Trudeau altère l'image de marque du Canada" ou encore "Justin Trudeau et le degré zéro de la réflexion".

La phrase ironique, lancée sur le ton de la moquerie, dans un discours ponctué de piques envers les médias, a donc été tout simplement détournée, puisque son sens original n'avait rien d'un "aveu".

 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Felicia SIDERIS

Tout
TF1 Info