Une femme et un homme ont été interpellés jeudi en Australie avant de comparaitre devant un juge.
Ces derniers avaient été repérés dans une gare avec, dans leurs bras, un petit ornithorynque.
L’affaire est remontée jusqu'au gouvernement, l'animal rare et protégé ayant été arraché à son habitat.

"Peter l’ornithorynque doit rentrer à la maison". En Australie, l'enlèvement d'un animal rare et protégé, symbole du pays, par un couple à Morayfield, dans l’État du Queensland, a provoqué l’émoi des plus hautes autorités australiennes. Des photos de vidéosurveillance prises mardi montrent un homme et une femme, se promenant sur le quai d'une gare de banlieue au nord de Brisbane, tout en portant l'ornithorynque, de la taille d'un chaton, sous le bras. Ces derniers l'ont ensuite emmailloté dans une serviette de bain, "en le tapotant et en le montrant aux autres passagers", a indiqué la police du Queensland, à la presse.

Or, la législation en matière de conservation interdit d'arracher des ornithorynques, animaux sauvages, à leur habitat naturel, sous peine d'une amende maximale de 430.000 dollars australiens, soit 264.000 euros.

"Tout autre niveau de stupidité"

"Nous sommes préoccupés par le bien-être de cet animal qui a été retiré de son environnement naturel", a réagi Scott Knowles, commissaire de la police. "La police voit, chaque jour, un grand nombre de personnes faire des choses stupides. Mais cette fois-ci, on atteint un tout autre niveau de stupidité", a de son côté déclaré le ministre des Services d’incendies et de secours, Mark Ryan, qui a lui-même surnommé l’ornithorynque "Peter" en référence à un dessin animé, avant d'évoquer un "acte imprudent".

Et pour cause, l’ornithorynque, considéré comme une espèce "quasi menacée" par l’Union internationale pour la conservation de la nature, peut tomber malade, voire mourir dans un habitat qui n’est pas le sien, mais peut aussi être très dangereux pour l’homme en raison d’un aiguillon venimeux. 

L'animal toujours introuvable

Si Peter reste à ce jour introuvable, le couple, lui, a été interpellé par la police ce jeudi et l’homme va être jugé samedi pour avoir kidnappé une espèce protégée et en voie d’extinction. Il est accusé d'avoir retiré l’animal de son habitat naturel, un cours d'eau dans le nord du Queensland, et de l'avoir emmené dans un train, puis dans un centre commercial.

L'animal aurait depuis "été relâché dans la rivière de Caboolture" mais n'aurait "pas encore été localisé par les autorités", laissant planer le doute sur son état de santé, a indiqué la police.

Animal nocturne, farouche, il s'agit d'un des rares mammifères qui pond des œufs qui ne se rencontre plus aujourd'hui que dans l'est de l'Australie. Il se nourrit de vers, d'insectes et de petits crustacés. Avec une queue courte comme celle d'un castor et un bec de canard, les scientifiques britanniques ont cru à un canular lorsqu'ils l'ont vu pour la première fois à la fin du XVIIIe siècle. En Australie, il a été utilisé comme mascotte pour de nombreux événements nationaux et figure au verso de la pièce de monnaie de 20 cents australiens. 


Audrey LE GUELLEC

Tout
TF1 Info