L'avocat Juan Branco, inculpé pour "attentat" et "complot", bientôt expulsé du Sénégal vers la France

par N.K avec AFP
Publié le 7 août 2023 à 15h25

Source : TF1 Info

Écroué depuis dimanche 6 août à Dakar, au Sénégal, Juan Branco va être expulsé vers la France.
L'avocat franco-espagnol s'est fait connaître dans le pays en participant à la défense de l'opposant Ousmane Sonko.
Il avait notamment été inculpé pour "attentat", "complot" et "diffusion de fausses nouvelles".

La veille, il a été inculpé pour "attentat", "complot", "diffusion de fausses nouvelles" et "actes et manœuvres de nature à compromettre la sécurité publique ou à occasionner des troubles politiques graves". Écroué le jour même à Dakar, au Sénégal, l'avocat franco-espagnol Juan Branco a été placé ce lundi sous contrôle judiciaire et est en passe d'être expulsé vers la France, a indiqué à l'AFP l'un de ses avocats et un haut responsable au ministère de la Justice sénégalais. 

Le médiatique avocat avait été arrêté samedi 5 août à la frontière avec la Mauritanie avant d'être remis aux autorités sénégalaises. Recherché depuis plusieurs jours, Juan Branco était venu Sénégal pour participer à la défense de l'opposant Ousmane Sonko, engagé depuis 2021 dans un bras de fer avec le pouvoir et la justice. Cette confrontation a d'ailleurs donné lieu, depuis plus de deux ans, à plusieurs épisodes de violences meurtrières, faisant 16 morts selon les chiffres officiels, et au moins une trentaine selon l'opposition.

"Il est épuisé mais soulagé"

Juan Branco "a été extrait de prison ce matin et présenté au juge qui lui a signifié son placement sous contrôle judiciaire", ont déclaré à l'AFP Mes Robin Binsard et Yassine Bouzrou, ses avocats à Paris. Selon Me Binsard, l'avocat est actuellement dans un poste de police et devrait prochainement être conduit à l'aéroport. "Il est épuisé mais soulagé d'être remis en liberté", a ajouté Me Binsard.

En juin dernier, Juan Branco a particulièrement suscité l'attention en annonçant une plainte en France et une saisine de la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye contre le président sénégalais Macky Sall pour "crimes contre l'humanité". Une procédure entamée alors que le pays venait de connaître ses pires troubles depuis des années. Juan Branco est par ailleurs visé depuis mi-juillet par une enquête de la justice sénégalaise, qui a émis un mandat d'arrêt à son encontre.


N.K avec AFP

Tout
TF1 Info