Une goélette bretonne, comptant à son bord huit marins, a coulé mardi au large des Bahamas.
Deux membres de l'équipage sont toujours portés disparus ce jeudi.
Après deux jours de recherches, la fin des opérations pour les retrouver a été actée ce jeudi.

C'est un naufrage impressionnant. Le navire "De Gallant", une goélette bretonne transportant des marchandises, a chaviré mardi dans le sud de l'archipel des Bahamas, dans l'océan Atlantique. Six de ses huit marins ont pu être secourus et hélitreuillés, a annoncé la direction de la Blue Schooner Company (BSC), qui exploitait ce "navire de transport à la voile".  Basée à Landéda (Finistère), l'entreprise dit offrir "une solution décarbonée à tout producteur ou chargeur soucieux de son empreinte environnementale".

Deux membres de l'équipage n'ont pas été retrouvés à l'issue de deux jours de recherches. Mercredi, "un important dispositif de sauvetage" avait été déployé pour leur venir en aide. Il comprenait "deux hélicoptères, un avion et un navire des Gardes-Côtes des États-Unis, ainsi qu'un navire de patrouille des Bahamas". Mais les secours ont finalement décidé de stopper les opérations ce jeudi. "Malgré notre insistance pour la poursuite des recherches, l’ampleur des moyens déployés, l’excellence des garde-côtes des États-Unis et les conditions météorologiques dans lesquelles elles ont été menées nous forcent à considérer la pire issue", a ainsi indiqué la BSC sur son site web. La direction de l'entreprise s'est émue du "bouleversement" suscité par cette catastrophe.

Construite en 1916 aux Pays-Bas, la goélette de 35 mètres de long a coulé avec à son bord "une cargaison de cafés, cacaos et sucre de canne destinés à divers chargeurs européens", toujours d'après la société. Les circonstances de l'accident ne sont pas encore connues. La BSC mentionne toutefois "la survenue très brusque et imprévue de vents extrêmement violents, entraînant le chavirage du navire et de fait son évacuation". Ce mercredi, à 18 heures heure locale, les recherches se poursuivaient toujours, selon la même source. Il était en route pour Amsterdam, aux Pays-Bas.


T.A. avec AFP

Tout
TF1 Info