ETATS-UNIS – L'homme qui a tué trois policiers à Baton Rouge (Louisane) dimanche a été identifié comme étant Gavin Long, un ancien marine de 29 ans prônant la violence contre ce qu'il appelle "l'oppression des Noirs" aux Etats-Unis.

Il s'appelle Gavin Eugene Long selon les médias américains. Dimanche matin, aux alentours de 9 heures, ce serait cet ancien militaire qui a tiré à l'aide d'un fusil d'assaut sur six policiers prévenus de la présence d'un homme armé sur un axe passant de Baton Rouge (Louisiane). Trois des membres des forces de l'ordre de la ville ont été tués et trois autres blessés, dont l'un grièvement. Le tueur présumé a ensuite été abattu par les forces de l'ordre.

Si les circonstances de la fusillade restent encore à éclaircir, notamment quant à savoir si les policiers étaient initialement la cible du tireur, les médias américains publient des informations sur Gavin Long issues de sources officielles, mais aussi des données que ce dernier a lui-même abondamment poster sur internet.

Sept mois en Irak

On apprend via les canaux officiels que cet Afro-Américain de 29 ans a servi cinq ans dans l'armée. Basé en Californie, il a notamment été envoyé sept mois en Irak entre 2008 et 2009. Après avoir quitté honorablement l'armée en 2010, il a obtenu un diplôme d'études générales dans un établissement du Texas, puis aurait étudié durant un an et demi à l'Université Clark d'Atlanta (Géorgie).

Sur internet, le jeune homme apparaît marqué par les tensions raciales ravivées par la mort de plusieurs Afro-Américains tués par des policiers blancs. Il évoque notamment le cas de Alton Sterling, mort le 5 juillet dernier à Baton Rouge entre les mains de deux policiers blancs, alors qu'il avait pourtant paru avoir été maîtrisé par les agents. 

Le tireur de Dallas, "l'un des nôtres"

L'année dernière, Gavin Long a procédé au changement de son nom pour devenir "Cosmo Ausar Setepenra", une façon de marquer son appartenance proclamée à la Nation Washitaw, un groupe d'Afro-Américains disant être une nation souveraine au même titre que les Amérindiens aux Etats-Unis. Il aurait notamment montré son intérêt pour le mouvement séparatiste noir aux Etats-Unis, et prôné la violence comme "réponse" à ce qu'il décrit comme l'"oppression" des Noirs aux Etats-Unis, rapporte le Los Angeles Times .

EN SAVOIR +  >> Etats-Unis : au moins trois policiers tués à Baton Rouge

Gavin Long évoque également, dans ses écrits sur la Toile, Micah Johnson, l'auteur présumé de la fusillade meurtrière qui a eu lieu à Dallas dans la soirée du 7 juillet dernier, au cours de laquelle cinq policiers ont été tués en marge d'une manifestation contre le racisme et les brutalités policières. Il le qualifie notamment de "l'un des nôtres", selon le quotidien californien.

A LIRE AUSSI 
>>  VIDÉO - Colère en Louisiane après la mort d'un Noir américain abattu par un policier
>> 
Policiers tués à Dallas : le tireur avait "d'autres projets dévastateurs"


Nicolas VANEL

Tout
TF1 Info